Les énoncés non-phrastiques en français oral : une analyse intégrant les niveaux syntaxique, sémantique et interactionnel

par Anaïg Pénault

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Laurent Prévot.

Le président du jury était Myriam Bras.

Le jury était composé de Cristel Portes.

Les rapporteurs étaient Jonathan Ginzburg.


  • Résumé

    Les énoncés non-phrastiques, en tant que phénomènes particuliers de l’oral intéressent l’ensemble des niveaux linguistiques mais leur étude n’avait encore jamais abouti à une classification pour le français. Dans nos analyses syntaxiques, sémantiques et interactionnelles portant sur des données orales semi-spontanées, nous avons eu comme objectif d’établir une classification articulant leurs formes et leurs fonctions. Notre étude de corpus a débuté par l’extraction objective et la sélection des séquences non-phrastiques au sein de trois corpus existants (CID, MapTask-AIX, DVD). Une analyse macrosyntaxique a permis la classification des séquences en catégories syntaxico-discursives. L’examen des indices sémantiques et pragmatiques d’intégration a abouti à l’identification de trois modes sémantiques d’intégration des énoncés non-phrastiques à leur source: la redondance, l’ajout et le remplacement. L’identification et la caractérisation de relations fonctionnelles d’ordre sémantique et interactionnel reliant les énoncés à leur source a permis de constituer un inventaire systématique des fonctions. Enfin, une typologie des énoncés non-phrastiques comportant quatre types a été constitué - les prophrases simples ou à topique contrastif et les fragments à source linguistique ou extralinguistique-, ainsi qu'une classification articulant les modes d’intégration sémantique et les fonctions des énoncés non-phrastiques, un modèle d’interprétation ainsi qu’un modèle d’intégration applicables à tous les types d’énoncés non-phrastiques.

  • Titre traduit

    Non sentential utterances in oral French


  • Résumé

    Non sentential utterances, as specific oral phenomena, concern all linguistic levels, but their study has never yet resulted in a classification for French. In our syntactic, semantic and interactional analyzes of semi-spontaneous oral data, our goal was to establish a classification articulating their forms and functions. Our corpus study began with objective extractions and a selection of non-sentential sequences within three existing corpora. Macrosyntactic analysis allowed a classification of the sequences into syntactic-discursive categories. The examination of semantic and pragmatic integration indices led to the identification of three semantic modes of integration of non-sentential utterances to their source: redundancy, addition and replacement. The identification and characterization of functional relations of semantic and interactional order between the utterance and its source made it possible to build up a systematic inventory of functions. Finally, a typology of non-sentential utterances comprising four types has been established - simple or contrastive topical prophrases and fragments with a linguistic or extralinguistic source- as well as a classification articulating semantic integration modes and utterance functions, an interpretation model as well as an integration model, applicable to all four types of non-sentential utterances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.