Thèse soutenue

Analyse du couplage non linéaire sur le comportement des modèles sine-Gordon et Klein-Gordon dans les bandes passante et interdite

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie Roland Joël Alima
Direction : Patrick MarquiéSavério MorfuBernard Zobo Essimbi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Instrumentation et informatique de l'image
Date : Soutenance le 28/09/2017
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec Université de Yaoundé I
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences pour l'ingénieur et microtechniques (Besançon ; 1991-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Electronique, Informatique et Image (LE2i) (Dijon, Côte d'Or ; Auxerre, Yonne ; Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire ; Le Creusot, Saône-et-Loire ; 1996-2018)
Jury : Président / Présidente : Djilali Kourtiche
Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Geniet
Rapporteurs / Rapporteuses : Djilali Kourtiche, Serge Dos Santos

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Dans cette thèse, nous faisons l'analyse des conditions d'existence du phénomène de supratransmission non linéaire dans deux modèles différents: un système de Klein-Gordon de cinquième ordre modifié et un système de sine-Gordon modifié. Les modèles modifiés considérés ici sont ceux avec couplage mixte, le couplage linéaire pur étant associé à un couplage non linéaire. En particulier, nous quantifions numériquement l'influence du coefficient de couplage non linéaire sur l'amplitude de seuil qui déclenche le phénomène de supratransmission non-linéaire. Notre résultat principal montre que, dans les deux modèles, lorsque le coefficient de couplage non linéaire augmente, l'amplitude de seuil déclenchant le phénomène de supratransmission non linéaire diminue.