Thèse soutenue

Historique, culture et identité dans les romans de Bapsi Sidhwa, Bharati Mukherjee et Hanif Kureishi

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Shoukat Yaseen Khan
Direction : Philip Whyte
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue Vivante d'Anglais
Date : Soutenance le 28/06/2017
Etablissement(s) : Tours
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Interactions culturelles et discursives (Tours)
Jury : Président / Présidente : Benaouda Lebdaï
Examinateurs / Examinatrices : Cécile Coquet
Rapporteurs / Rapporteuses : Benaouda Lebdaï, Emerald Ku

Résumé

FR  |  
EN

L'objectif de cette thèse est d'étudier trois romans écrits par des auteurs anglophones du Pakistan ou de l'Inde, à savoir Bapsi Sidhwa, Bharati Mukherjee et Hanif Kureishi. On pourrait être tenté de placer les trois écrivains de cette étude dans la catégorie «littérature des immigrants». Ils écrivent tous à un moment de migration de masse lorsque l'idée de «choc culturel» parmi les peuples occidentaux commence à être plus évidente. Les trois écrivains sont affectés par des thèmes qui apparaissent seulement de manière marginale dans le débat évoqué ci-dessus, l'accent étant principalement mis sur les difficultés culturelles et sociales des femmes dans la société indo-pakistanaise. Quant à Kureishi, la polarisation mentionnée ci-dessus suppose un accent très différent, impliquant la situation d'un Asiatique né et élevé dans la société occidentale. Dans cette évaluation globale du contexte idéologique et historique commun aux trois écrivains, il sera important d'examiner les attitudes spécifiques adoptées par chaque écrivain par rapport à son expérience personnelle. L'objectif principal de cette étude sera donc thématique, en se concentrant sur les préoccupations spécifiques de ces écrivains et sur la manière dont cela se manifeste dans leur représentation particulière des tensions en jeu.