Thèse soutenue

Les œuvres attribuées à Hesdin

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cristina Cassia
Direction : Philippe VendrixMarie-Alexis Colin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Musicologie
Date : Soutenance le 24/02/2017
Etablissement(s) : Tours en cotutelle avec Université libre de Bruxelles (1970-....)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours ; 1956-....)
Jury : Président / Présidente : Manuel Couvreur
Examinateurs / Examinatrices : Émilie Corswarem
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Canguilhem, Daniel Saulnier

Résumé

FR  |  
EN

Une trentaine d’oeuvres attribuées à Hesdin (messes, motets, Magnificat et chansons) figurent dans des nombreuses sources du XVIe siècle, provenant principalement de France, Italie et anciens Pays-Bas. Pourtant, la vie et la carrière de ce compositeur demeurent inconnues de nos jours, aucune des multiples hypothèses concernant l’identité de Hesdin ne reposant sur des éléments concrets. Cette thèse se propose d’offrir un panorama le plus complet possible du cas Hesdin, à travers l’étude de ses oeuvres, de la dispersion des sources, mais aussi de la perception de sa musique au fil des siècles. L’étude stylistique des oeuvres montre d’une part les rapports multiples avec celles d’autres compositeurs actifs dans la première moitié du XVIe siècle, notamment Josquin, Willaert et Gombert ; d’autre part, elle suggère que le toponyme « Hesdin » pourrait cacher deux compositeurs distincts. La partie finale de la thèse est consacrée à l’édition critique de tout le corpus attribué à Hesdin