Thèse soutenue

Communiquer et organiser en échafaudant un "big data" manuel : le cas d'un projet de formation en aménagement du territoire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anja Martin-Scholz
Direction : Anne MayèrePierre Maurel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 07/12/2017
Etablissement(s) : Toulouse 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'étude et de recherche Travail, organisation, pouvoir (Toulouse ; 1994-....)

Résumé

FR  |  
EN

L'aménagement du territoire en France, et en particulier les processus d'élaboration de documents d'urbanisme, font l'objet d'évolutions distinctes mais conjointes sous les effets de la rationalisation des politiques publiques, de la décentralisation de l'Etat et de transformations de problématiques d'aménagement. Les acteurs impliqués dans l'aménagement doivent arbitrer entre de nombreux conflits d'usages des sols, au regard de lois et directives plurielles voire contradictoires. Dans ce contexte, nous avons observé un projet de formation développé à travers une collaboration inter-organisationnelle impliquant des agents de plusieurs services déconcentrés relevant de différents Ministères ainsi que des agents d'un organisme de recherche ; ces agents étaient porteurs d'une préoccupation concernant la préservation des terres cultivées ou potentiellement cultivables et, face à la restriction de leur capacité d'agir, ont cherché des modalités d'agir à distance à travers l'élaboration de ce projet. Notre recherche explore les processus organisants, constitutifs d'une organisation transverse. Elle montre comment s'est constitué progressivement un échafaudage à la " frontière " entre différents mondes afin d'équiper les destinataires du module de formation, de données, d'éléments de méthodes, de " façons-de-penser " et de " façons-de-voir " organisationnelles. Ce faisant, elle caractérise cette collaboration comme s'inscrivant dans une perspective relevant de l'evidence based planning et du mouvement des big data. Notre recherche, ancrée dans une approche info-communicationnelle, met au travail les questions de brutification et de mise en compatibilité d'ensembles de données. Elle explore la façon dont la visée de prescription générique se trouve mise en défaut lors de la re-singularisation en situations. Elle met en évidence des questions-clé, en lien avec le mouvement des big data, en termes de production de sens, conçu à la fois comme signification et orientation de l'action.