Thèse soutenue

Synthèse et caractérisation multiéchelle de matériaux et de systèmes pour applications biomédicales

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Melania Reggente
Direction : Adèle CarradóMarco Rossi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie physique
Date : Soutenance le 31/05/2017
Etablissement(s) : Strasbourg en cotutelle avec Università degli studi La Sapienza (Rome)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Physique et chimie-physique (Strasbourg ; 1994-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de physique et chimie des matériaux (Strasbourg)
Jury : Président / Présidente : Heinz Palkowski
Examinateurs / Examinatrices : Karine Mougin
Rapporteurs / Rapporteuses : Véronique Migonney, Laura Vergani

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Des matériaux sandwichs fabriqués sans colle époxy on été conçu pour réduire les contraintes mécaniques, ou “stress shielding”, entre l’os environnant et l’implant. Le titane (Ti) et le polyméthacrylate de méthyle (PMMA) sont les matériaux les plus utilisés dans les applications biomédicales, et on été choisi comme composants de base. Pour cela, on a élaboré des interfaces Ti/polymère dans lesquelles le métal et le polymère sont liés par une liaison covalente; cette couche de polymère permettra ultérieurement l’adhésion entre le métal et une feuille de polymère qui constituera le cœur du sandwich. Dans ce but, une stratégie en trois étapes permettant d’obtenir une fonctionnalisation de la surface du titane a été développé. Tout d’abord, la surface du Ti a été activée chimiquement; ensuite un initiateur de polymérisation y a été greffé de façon covalente. Enfin, la croissance des chaines polymères a été obtenue en utilisant une polymérisation par transfert d’atomes à partir de l’initiateur (SI-ATRP). Les sandwichs ont été préparés en insérant une feuille de polymère entre les deux feuilles de Ti recouvertes de polymère greffé et en pressant les trois composants à une température supérieure à celle de la transition vitreuse du polymère.