Thèse soutenue

Comportements nonlinéaires locaux et modélisation numérique de l’amortissement dans les structures de Génie Civil en Dynamique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thomas Heitz
Direction : Frédéric Ragueneau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie civil
Date : Soutenance le 16/11/2017
Etablissement(s) : Université Paris-Saclay (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences mécaniques et énergétiques, matériaux et géosciences (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement opérateur d'inscription : École normale supérieure Paris-Saclay (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 1912-....)
Laboratoire : Laboratoire de mécanique et technologie (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 1975-2021)
Jury : Président / Présidente : Christian La Borderie
Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Ragueneau, Christian La Borderie, Katrin Beyer, Philippe Guéguen, Pierre Léger, Pierre-Alain Nazé, Cédric Giry, Benjamin Richard
Rapporteurs / Rapporteuses : Katrin Beyer, Philippe Guéguen

Résumé

FR  |  
EN

La détermination des marges de sécurité des structures de Génie Civil potentiellement sujettes à un risque sismique important nécessite l'amélioration des capacités prédictives des codes de calcul actuellement utilisés. Les phénomènes d'amortissement restent à ce jour l'une des principales sources d'incertitudes, aussi bien au niveau de la structure que des matériaux constitutifs. Pourtant, la résistance de cette dernière à un séisme est fortement conditionnée par sa capacité à stocker et à dissiper l'énergie mécanique introduite par le mouvement du sol. De meilleures modélisations et estimations de ces effets sont donc indispensables à l’évaluation du risque sismique. Cette thèse s'inscrit dans le cadre du projet RSNR SINAPS@ dont l'objectif principal est le développement d'outils de modélisation permettant d'apprécier les effets des séismes, de la rupture de la faille jusqu'au comportement vibratoire des structures et équipements.