Thèse soutenue

Les rapports entre couleur, espace et profondeur dans l’évolution du paysage urbain de la ville d’Ispahan

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hamid Navaei
Direction : Yann Nussaume
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aménagement de l'espace, urbanisme
Date : Soutenance le 16/06/2017
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Espaces travail (Paris)
Jury : Président / Présidente : Bernard Gauthiez
Examinateurs / Examinatrices : Yann Nussaume, Bernard Gauthiez, Jean-Jacques Terrin, Bruno Vayssière, Martine Bouchier, Rita Occhiuto
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Jacques Terrin, Bruno Vayssière

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

En raison de l’incompatibilité des méthodes chromatiques architecturales promues en Iran dans les deux phases récentes de modernisation avec les conditions du milieu géographique et culturel, nous nous interrogeons sur la spécificité du sens de la couleur et de son rôle dans la spatialité persane. La couleur peut-elle être encore considérée comme un facteur structurant dans une situation où la ville affronte une forte tendance à l’uniformisation de son cadre bâti ? Si nous avons focalisé nos analyses à partir d’Ispahan d’un point de vue historique et théorique, c’est dans la mesure où l’urbanisme traditionnel comme les transformations contemporaines de cette ville permettent d’opérer une coupe épaisse et transversale dans l’ensemble de la société persane et iranienne. Si le point de départ de notre travail a d’abord consisté à analyser le sens et les valeurs des rapports entre couleur(s) et espaces, architectural et urbain, contemporains persans, après plusieurs années de recherche, notre point d’arrivée - et notre thèse principale - consiste à dire que les effets optiques et tactiles ou haptiques des couleurs dans l’espace architectural et urbain dépendent fondamentalement de l’interprétation donnée à la profondeur. Qu’entendre en effet par ce concept, complexe, et ses mises en œuvre urbanistiques dans le contexte de la culture persane ? C’est dans cette logique que nous essayons de projeter un nouveau regard vis-à-vis de la troisième dimension et de son expression par l’usage des couleurs à la fois dans la conception des habitats modernes à Ispahan mais aussi dans les projets d’aménagement urbain actuel de cette ville.