Thèse soutenue

Putuoshan, l’île (de) Guanyin : les facettes sociologiques d’un pèlerinage dans la Chine contemporaine

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claire Vidal
Direction : Brigitte Baptandier Berthier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnologie
Date : Soutenance le 17/03/2017
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Université Paris Nanterre)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre ; 1967-...)
Jury : Président / Présidente : Sophie Houdart
Examinateurs / Examinatrices : Brigitte Baptandier Berthier, Sophie Houdart, Véronique Bouillier, Zhe Ji, Élisabeth Claverie, Nicolas Sihlé
Rapporteurs / Rapporteuses : Véronique Bouillier, Zhe Ji

Résumé

FR  |  
EN

L’île du Putuoshan (archipel de Zhoushan, Zhejiang) accueille chaque année des dizaines de milliers de voyageurs venus de toute l’Asie pour rendre un culte au bodhisattva de la compassion Guanyin, dans l’espoir de bénéficier de ses faveurs, d’obtenir des réponses miraculeuses et d’assister à une manifestation divine. Haut-lieu bouddhique depuis le Xe siècle, le Putuoshan est au cœur de projets de développement initiés à la fin de la Révolution Culturelle qui visent à transformer les paysages et les pratiques de pèlerinage. Ces mutations ont reconfiguré le champ religieux local lequel intègre désormais une pluralité d’acteurs, avec chacun leurs objectifs et leurs stratégies ; ainsi les communautés monastiques cherchent à accroître l’influence du site, une ambition partagée par les autorités politiques qui encouragent également les initiatives touristiques des entreprises privées et des administrations en charge de la culture, tout en opérant, comme il est de mise partout en Chine, un contrôle sur les activités des temples. Microcosme insulaire, le Putuoshan est un espace où se croisent nombre de personnes qui projettent sur l’île de Guanyin leurs propres visions du lieu. Elles les façonnent à partir des récits mythologiques et des discours relayés par les media bouddhiques et la littérature touristique, qui font du site, un lieu à la fois dans et hors du monde. Avec leur savoir-faire et leur savoir-être bouddhistes, ils inventent leur pèlerinage et leur relation à Guanyin dont la présence leur est tantôt suggérée, donnée à voir, mise en scène à travers différents dispositifs. Se rendre sur l’île (de) Guanyin, c’est ainsi « faire l’expérience » de Guanyin, un bodhisattva aux multiples facettes, capable de prendre toutes sortes de formes et de faire des miracles. À partir d’enquêtes de terrain et de l’analyse des matériaux édités localement, cette thèse propose d’analyser dans une perspective anthropologique, la combinaison des différents aspects religieux, économiques, politiques et sociaux qui fondent le site et son pèlerinage.