Le concept de décision chez Nietzsche

par Ibrahim Dogan

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bertrand Binoche et de Mehmet Türker Armaner.

Soutenue le 27-04-2017

à Paris 1 en cotutelle avec Galatasaray üniversitesi (Istanbul) , dans le cadre de École doctorale Philosophie (Paris) , en partenariat avec Centre d'histoire des philosophies modernes de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) et de Galatasaray üniversitesi (Istanbul) (Etablissement d'accueil) .

Le président du jury était Melih Başaran.

Le jury était composé de Bertrand Binoche, Mehmet Türker Armaner, Christian Bonnet.

Les rapporteurs étaient Ferda Keskin, Christophe Bouton.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la critique et la reconstitution du concept de "décision" chez. Nietzsche. La "nouvelle psychologie" nietzschéenne dont les principes sont établis autour d'une perspective historicisante, démontre que chaque décision humaine relève d'une structure stratifiée et que la chronologie d'une décision singulière déborde celle de l'individu qui «décide». La stratification en tant que caractère essentiel permet de repenser les décisions humaines d'une manière généalogique et de révéler la pluralité, la processualité et la relationnalité dans leurs formations. Nietzsche dégrade le statut de la délibération dans le procès décisionnel, et souligne le caractère "impersonnel" des décisions humaines qui reposent, en général, sur des valeurs et des opinions impersonnelles. D'autre part, il érige l'idée d'une rupture radicale dans l'histoire, engendrée par une "grande décision" estimée comme étant proprement "personnelle". La prise de cette grande décision s'identifie avec l'incorporation de la pensée de l'éternel retour qui se signale comme un critère pour toute décision ultérieure de l'individu. S'appuyant sur les considérations indiquées, cette thèse suggère, de prime abord, une "généalogie de décision" qui donne un schème pour l'examen régressif des décisions singulières dans le cadre de la psychologie nietzschéenne. Deuxièmement, elle vise à éclairer les pré-conditions historiques du passage à une évolution consciente de l'humanité initiée par la grande décision en tant qu'expression cristallisée de la dimension prescriptive de la philosophie nietzschéenne.

  • Titre traduit

    The Concept of Decision in Nietzsche


  • Résumé

    This thesis deals with the criticism and the reconstruction of the concept of "decision" in Nietzsche. The Nietzschean "new psychology'", whose principals are established according to a historicizing perspective, demonstrates that each human decision is a stratified structure and that the chronology of a singular decision goes beyond that of the individual who "decides". Stratification as an essential characteristic makes it possible to rethink human decisions in a genealogical way, and to reveal the plurality, the processuality and the relationality in their formations. Nietzsche degrades the status of deliberation in the decision-making process, and emphasizes the "impersonal" nature of hum an decisions that are based, in general, on impersonal values and opinions. On the other band, he introduces the idea of a radical break in history, engendered by a "great decision" considered to be properly "personal". The taking of this great decision is identified with the incorporation of the thought of eternal return that is considered as the criterion for any subsequent decision of the individual. On the basis of these considerations, this thesis suggests, first of all, a "decision genealogy" which gives a schema for the regressive examination of singular decisions within the framework of Nietzschean psychology. Second, it aims to shed light on the historical preconditions of the shift to a conscious evolution of humanity, initiated by the great decision as a crystallized expression of Nietzschean philosophy's prescriptive dimension.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.