Les nouvelles formes de rencontre et de mariage chez les femmes musulmanes et les usages des sites de mariage en Turquie

par Aylin Sunam

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Delphine Dulong et de Hülya Tanrıöver.

Soutenue le 10-02-2017

à Paris 1 en cotutelle avec Galatasaray üniversitesi (Istanbul) , dans le cadre de École doctorale de science politique (Paris) , en partenariat avec Centre européen de sociologie et de science politique (Paris) (équipe de recherche) et de Galatasaray üniversitesi (Istanbul) (Etablissement d'accueil) .

Le jury était composé de Isabelle Charpentier, Virginie Julliard, Nazlı Aytuna.


  • Résumé

    Le mariage et les pratiques de sélection du partenaire sont deux sujets très importants dans la vie d'adulte en Turquie et ailleurs. De plus, le mariage a une grande importance pour les sociétés vu son rôle dans la vie des individus, et sa fonction de régulation de la« sexualité», de la «procréation», de la «monogamie» et de «l'économie politique» ; et de définition du «droit à la citoyenneté», et de «l'ordre de genre.» (Scott, 2002; Thernborn, 2004). Pourtant, de nos jours le mariage est largement perçu comme un lien entre les couples, basé sur le libre arbitre, l'amour et l'engagement (Scott, 2002; Borneman, 2005; Ingoldsby, 2006; Smart, 2011) malgré les critiques des académiciens qui questionnent « la liberté » de sélection de partenaires et les pratiques de mariage, tout en tenant compte des fonctions socio-économiques et politiques actuelles des institutions de mariage et des régulations sur le mariage (Ingoldsby, 2006). À ce jour, dans la société turque actuelle où les styles de vie conservateurs sont en hausse en raison de l'influence du revivalisme religieux, les conditions et opportunités pour rencontrer des partenaires, sont de plus en plus réduites et les possibilités de socialisation des individus de sexes opposés deviennent de plus en plus limitées, particulièrement dans les régions sous-développées de la Turquie. À côté de cela, à la fois, la migration interne, l'urbanisation néolibérale et les projets de gentrification dans les zones urbaines compliquent la pratique de trouver un( e) partenaire dans leur environnement immédiat. Par conséquent, la création de nouveaux moyens de socialisation pour les individus est cruciale pour ceux qui ne disposent pas d'opportunités pour rencontrer leur futur partenaire. Dans ce contexte, il est possible de supposer que les formes de communication récemment induites, qui ont obtenu une popularité dans le monde entier et qui peuvent substituer l'interaction face à face, offrent de nouvelles possibilités aux individus cherchant des partenaires. Un exemple significatif de cette tendance serait les sites de mariage qui ont connu une grande popularité en Turquie lors de la dernière décennie. Comme les constats de cette étude le soulignent, un pourcentage considérable de turcs à la recherche de partenaires consulte des sites internet de mariage. Cette étude a pour objectif de proposer une perspective des nouvelles pratiques de rencontres et de mariage des femmes musulmanes en Turquie, par l'analyse des nouvelles technologies de communication. Elle vise à rechercher sur quels points les nouvelles formes de médias utilisées par les femmes musulmanes pour les rencontres et les mariages, se superposent et/ou sont en contradiction avec les pratiques de sélection de partenaires et aux normes de genre ; et comment les utilisateurs de sites internet négocient ensemble les normes de ces sites, les normes de sélection traditionnelles/modernes de partenaires et les normes de genre turques. Ainsi, cette étude se base sur des données qui comprennent : l'analyse de sites internet de mariage islamiques et libéraux en Turquie, l'étude de la présentation de soi des utilisateurs de ces sites et leur usage pratique en prenant en compte l'épistémologie relationnelle de Bourdieu ; et elle présente une analyse comparative de la présentation de soi genrée et des pratiques par le biais de l'analyse des sites web de mariage libéraux et islamiques en Turquie. Par conséquent cette thèse propose une analyse comparative des sites de mariage les plus populaire en Turquie avec une approche transdisciplinaire puisque l'étude et l'analyse du sujet nécessitent l'apport de diverses disciplines dont les sciences de la communication.

  • Titre traduit

    No English title available


  • Résumé

    Marriage and mate selection practices are two important issues that comprise a fondamental part of adult life in Turkey and elsewhere. In addition to the role it plays in individuals' lives, marriage is highly important for the societies as it regulates "sexuality", "arrangement of procreation", enforce "monogamy", main tain "political economy", define "the rights to citizenship" as well as a "gender order" (Scott, 2002; Thembom, 2004). However, marriage is widely accepted as a bond between couples based on free-choice, love and commitment (Scott, 2002; Bomeman, 2005; Ingoldsby, 2006; Smart, 2011) in our age, despite the critiques of scholars questioning the "freedom" in mate selection and marriage practices in consideration of ongoing socio-economical and political fonctions of the marital institutions and the marital regulations arranging marriages (Ingoldsby, 2006). In current Turkish society where conservative life styles are on the rise due to the influence of religious revivalism, the conditions and opportunities for meeting spouse candidates are becoming more restricted and mixed-sex socialization facilities are getting more limited, especially in the underdeveloped regions of Turkey. Besides, both internal immigration, neoliberal urbanization and gentrification projects in urban areas of Turkey complicate the practice of finding spouse candidates in the immediate environment. Therefore, the creation of new socialization facilities for individuals who are looking for spouse candidates are crucial for those who do not have opportunities for meeting their prospective mates. In this context, one can assume that recent mediated communication formats[ that have gained worldwide popularity and that substitute for face-to-face interaction offer new possibilities for individuals who search for mate candidates. An obvious example of this trend is marriage websites that have also gained immense popularity in Turkey in the last decade. Most importantly, as the findings of this dissertation study underline, a very significant percentage of Turkish citizens who are looking for spouse candidates appeal to marriage websites for mate selection and marriage. This thesis study aims to bring an understanding of new dating and marriage practices of Muslim women in Turkey through the analysis of new communication technologies and also to investigate how new media forms that are used for dating and marriage by Muslim women coincide & collide with established and emerging mate selection practices, along with gender norms and how the users of these websites negotiate with the norms of these websites, traditional / modern mate selection norms and gender norms of the Turkish society. This study then builds on the findings that include the analysis of Islamic and liberal marriage websites in Turkey, the examination of self-presentation practices of marriage websites' users and their usage practices with taking Bourdieu's relational epistemology into account, and presents a comparative analysis of gendered self-presentation and usage practices through the analysis of Islamic and liberal marriage websites in Turkey. Henceforth, this thesis proposes a comparative analysis of the leading Islamic and liberal marriage websites in Turkey with a transdisciplinary approach as the investigation and analysis of this subject requires the contribution of various disciplines together with media and communication studies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.