Thèse soutenue

Etude des processus écophysiologiques caractérisant la distribution du carbone entre les sources et les puits au sein de la charpentière du pommier. Eléments pour un modèle fonction-structure

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emna Bairam
Direction : Gerhard Buck-Sorlin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie et agronomie
Date : Soutenance le 27/03/2017
Etablissement(s) : Rennes, Agrocampus Ouest
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Végétal-Environnement-Nutrition-Agro-Alimentaire-Mer (Angers)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : UMR1345

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

La synthèse et le transport du carbone chez le pommier repose sur un ensemble de mécanismes complexes et imbriqués dépendants de facteurs endogènes et exogènes. Uneapproche combinant une caractérisation écophysiologique et l’utilisation d’un modèle structure-fonction de la plante (Functional-Structural Plant Model, FSPM) présente un moyenintéressant pour ce champ de recherche dans la mesure où un modèle structure-fonction permet d’intégrer la topologie et la géométrie de la plante et de ses différents organes à l’ensemble des facteurs impliqués dans l’assimilation et le transport du carbone et de l’eau. Le travail présenté ici a contribué à la compréhension des relations sources-puits mais égalementà l’élaboration d’un modèle FSPM à plusieurs niveaux. Premièrement, le développement de modèles de prédiction de l’architecture des différentes pousses du pommier à partir de variables simples apporte un moyen novateur pour simplifier la simulation de l’architecturedes branches mais égalementpour quantifi er de façon robuste la surface foliaire. Deuxièmement,l’établissement d’un réseau de corrélations entrevariables morphométriques des différents organes issus dubourgeon mixte met en évidence les organes les plus connectésà l’échelle du spur. Enfi n, une étude des relations sourcespuitsà l’échelle de la branche a permis, d’une part, une caractérisationde la régulation de la photosynthèse nette desfeuilles en réponse à des changements dans le ratio sources/puits mais aussi en fonction des types de feuilles et, d’autrepart, à mettre la lumière sur l’infl