Thèse soutenue

Développement du vocabulaire en turc et en français d'élèves bilingues franco-turcs et monolingues turcs et français âgés de 6 à 10 ans

FR  |  
EN  |  
TR
Auteur / Autrice : Betül Ertek
Direction : Mehmet-Ali Akinci
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage - linguistique
Date : Soutenance le 18/10/2017
Etablissement(s) : Normandie
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Normandie Humanités (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Laboratoire dynamique du langage in situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime ; 2017-.....)
Etablissement de préparation de la thèse : Université de Rouen Normandie (1966-....)
Laboratoire : Laboratoire dynamique du langage in situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime ; 2017-.....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Mehmet-Ali Akinci, Elke Montanari, Andrea Young, Régine Delamotte-Legrand, Murat Demirkan
Rapporteurs / Rapporteuses : Elke Montanari, Andrea Young

Résumé

FR  |  
EN  |  
TR

L’objectif de cette recherche est d’étudier le développement du vocabulaire en production et en compréhension orales en turc (L1) et en français (L2) des enfants bilingues franco-turcs âgés de 6 à 10 ans en France en comparaison aux enfants monolingues français et turcs. Le test allemand « Wortschatz- und Wortfindungstest für 6- bis 10-Jährige » (Glück, 2011) a été utilisé. Celui-ci a permis d’analyser les stratégies de réponses en fonction de six types de questions posées, les différentes catégories lexicales (1 : vie quotidienne / famille ; 2 : non spécifique et 3 : école), les phénomènes sémantiques, les items connus et non connus des enfants ainsi que leur répertoire linguistique. Le corpus est constitué de 180 enfants dont 60 bilingues, 60 monolingues français et 60 turcs fréquentant le CP, le CE2 et le CM2. Les résultats révèlent un meilleur niveau en L1 en CP puis une amélioration en L2 en CE2 et un écart rapproché en CM2. Les questions difficiles sont les Types 1, 2, 4 et 5 dans les deux langues pour les CP ; 1, 4 et 6 pour les CE2 en L2 et 1, 2, 4 et 5 en L1 alors que pour les CM2, il s’agit du Type 1. Les catégories sémantiques les mieux réussies en L2 sont les 1 et 3 alors qu’en L1, il s’agit de la 2. Les sous-extensions sont nombreuses en CE2 et CM2 dans la L2 alors que les CP ont tendance à sur-extendre. Les bilingues font davantage appel à des stratégies de compensation comme la catégorisation, l’approximation ou la traduction. Le retard constaté pour le vocabulaire total chez les CP est vite rattrapé en CE2. De fortes et positives corrélations (Pearson et al., 1993) ont été constatées entre les langues : plus la L1 est maîtrisée, plus la L2 l’est aussi.