Organisation collective du dépistage des cancers et réduction des inégalités sociales de santé

par Elodie Guillaume

Thèse de doctorat en Recherche clinique, innovation technologique, sante publique

Sous la direction de Guy Launoy.

Le président du jury était Cyrille Delpierre.

Le jury était composé de Guy Launoy, Anne-Marie Bouvier, François Alla, Grégoire Moutel, Jérôme Viguier, Carole Pornet.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Bouvier, François Alla.


  • Résumé

    Conformément au constat de l’OMS, il existe en France, comme ailleurs, des différences de santé entre différents groupes de population, qui découlent des conditions sociales dans lesquelles les gens naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent».En France, la réduction des inégalités sociales de santé est une priorité politique affichée, au travers notamment, des plans cancers successifs, les cancers étant les principales pathologies pourvoyeuses d’inégalités. Ces plans ont permis la mise en place du dépistage organisé du cancer colorectal et du cancer du sein, pour lesquels les inégalités sociales et territoriales de participation ainsi que les facteurs de non adhésion sont bien documentés et constituent autant de cibles potentielles pour des interventions. Cette thèse a pour objectif d’apporter des connaissances et des preuves nouvelles afin d’orienter les politiques et l’organisation du dépistage des cancers en se basant sur des éléments fondés, en particulier pour la réduction des inégalités sociales et territoriales. Elle présente deux études. PRADO est une étude d’intervention à unité de randomisation collective (Ilots Regroupés pour l’Information Statistique (IRIS)) multicentrique, stratifiée sur le caractère urbain/rural et la précarité des IRIS et conduite en deux groupes parallèles (Intervention vs Témoin), de 2011 à 2013 en Picardie. Dans le bras intervention, en complément des modalités usuelles du dépistage organisé du cancer colorectal un accompagnateur au dépistage a contacté par téléphone les sujets n’ayant pas réalisé le test de dépistage sur les deux campagnes précédentes. L’étude a montré que cette intervention a permis d’augmenter la participation et a identifié les conditions dans lesquelles ce type d’intervention pourrait réduire les inégalités sociales. La deuxième étude évalue l’intérêt d’un sénographe mobile (le mammobile) dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein. Une analyse rétrospective du mammobile de l’Orne sur 5 campagnes de dépistage montre que ce dispositif permet de réduire les inégalités sociales et territoriales de participation au dépistage. Le principe d’universalisme proportionné, le caractère multiniveau et intersectoriel de l’intervention, l’application du principe de littéracie et le respect du choix éclairé apparaissent comme les fondements d’une politique de santé publique visant à réduire les inégalités sociales dans le domaine du cancer. Le mode optimal d’évaluation de ces interventions dites complexes reste un enjeu de recherche majeur.

  • Titre traduit

    Collective organization of cancer screening and reduction of social inequalities in health


  • Résumé

    In accordance with the WHO's observation, there are differences in health between different population groups in France, as elsewhere, which result from the social conditions in which people are born, grow, live, work and age.In France, the reduction of social inequalities in health is a political priority, notably through successive cancer plans, with cancers being the main pathologies that provide inequalities. These plans have led to the introduction of organized screening for colorectal cancer and breast cancer, for which social and territorial inequalities of participation as well as non-adherence factors are well documented and constitute potential targets for interventions. This thesis aims to provide new knowledge and evidence to guide the policies and organization of cancer screening based on evidence, particularly for the reduction of social inequalities and territorial. She presents two studies. PRADO is an interventional study with a collective randomization unit (Grouped Islets for Statistical Information (IRIS)) multicentric, stratified on the urban / rural character and precariousness of IRIS and conducted in two parallel groups (Intervention vs Control), from 2011 to 2013 in Picardy. In the intervention arm, in addition to the usual modalities of organized screening for colorectal cancer, a screening assistant contacted by telephone those who did not carry out the screening test in the two previous round. The study showed that this intervention has increased participation and identified the conditions under which this type of intervention could reduce social inequalities. The second study evaluates the interest of a mobile radiography (the mammobile) in organized breast cancer screening. A retrospective analysis of the Orne device on five screening rounds shows that this device makes it possible to reduce the social and territorial inequalities of participation in screening. The principle of proportional universalism, the multilevel and intersectorial nature of intervention, the application of the principle of literacy and respect for informed choice appear as the foundations of a public health policy aimed at reducing social inequalities in the cancer field. The optimal mode of evaluation of these so-called complex interventions remains a major research issue.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Madeleine Brès (Santé).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 17 CAEN 3040
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.