Thèse soutenue

Développement de techniques permettant d'améliorer la prédiction de la biodégradabilité en milieu naturel de produits organiques faiblement hydrosolubles dans les tests de laboratoire.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cyril Sweetlove
Direction : Gérald ThouandJacques L'Haridon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie de l’environnement, des populations, écologie
Date : Soutenance le 15/12/2017
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences de l'ingénierie et des systèmes (Centrale Nantes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Laboratoire de Génie des procédés (Nantes)
Jury : Président / Présidente : Philippe Garrigues
Examinateurs / Examinatrices : Pascal Pandard, Véronique Poulsen
Rapporteurs / Rapporteuses : Pascal Degraeve, Robert Duran

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'évaluation des impacts d’une substance chimique pour l’environnement s'appuie notamment sur des tests de biodégradabilité facile conçus pour mettre en évidence leur biodégradation rapide dans la plupart des milieux environnementaux. Toutefois, lorsque ces tests sont appliqués aux substances faiblement hydrosolubles, des difficultés sont rencontrées, souvent liées à leur biodisponibilité limitée vis-à-vis des micro-organismes induisant une variabilité accrue, que nous avons étudiée. Une stratégie innovante a donc été établie afin d’améliorer la prédiction de la biodégradabilité en milieu naturel de ces substances. Elle a permis de comparer 25 méthodes d’amélioration de la biodisponibilité (MAB) et d’initier la refonte de la norme internationale ISO 10634. Cette connaissance plus précise de la biodégradabilité est un élément essentiel pour le développement de nouveaux produits plus respectueux de l’environnement, s’inscrivant complètement dans une démarche de développement durable.