Thèse soutenue

Identification et exploitation de contextes riches en connaissances pour l'aide à la traduction terminologie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Firas Hmida
Direction : Emmanuel MorinBéatrice Daille
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 06/02/2017
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences et technologies de l'information et mathématiques (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes
Jury : Président / Présidente : Cécile Fabre
Rapporteurs / Rapporteuses : Alexandre Allauzen

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Les outils de traduction assistée par ordinateur et de gestion terminologique sont le plus souvent utilisés pour répondre au besoin de la gestion de l’écrit multilingue et monolingue. En effet, ils facilitent l’accès aux termes techniques et aux expressions liés à des domaines de spécialité, et indispensables à tout processus de communication. La compréhension de ces expressions techniques peut être potentialisée au moyen de leur « contextualisation ». Néanmoins, avoir accès à un terme ou à sa traduction ne suffit pas, encore faut-il être capable de l’employer correctement et d’en appréhender le sens exact. Cette contextualisation a donc lieu à deux niveaux : dans les textes et dans la terminologie. Au niveau textuel, l’utilisateur doit avoir accès à des informations concernant l’usage des termes, à savoir des contextes riches en connaissances linguistiques. Au niveau terminologique, il doit avoir accès aux relations sémantiques ou conceptuelles entre termes afin de mieux en saisir le sens, à savoir des contextes riches en connaissances conceptuelles. Dans le cadre de cette thèse, nous avons proposé une stratégie d’extraction de contextes riches en connaissances (CRC) permettant de produire un premier prototype de dictionnaires terminologiques. Nous avons poursuivi nos travaux dans un cadre bilingue et plus particulièrement en phase de révision du processus de traduction spécialisée. Nous avons proposé une méthodologie d’élaboration d’un concordancier bilingue fournissant des CRC alignés à partir de corpus comparables spécialisés. Les évaluations menées montrent que les CRC proposés sont utiles malgré la difficulté de l’exercice étudié.