Thèse soutenue

L'Amérique du Nord britannique en métropole (1783-1815) : politiques coloniales et débats publics sur les colonies canadiennes en Angleterre et en Ecosse

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alice Lemer-Fleury
Direction : Françoise Le Jeune
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études nord-américaines
Date : Soutenance le 10/11/2017
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (Nantes)
Jury : Président / Présidente : Bertrand Van Ruymbeke
Examinateurs / Examinatrices : Pierre Carboni
Rapporteurs / Rapporteuses : Christian Auer, Neil Davie

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se propose d’étudier la façon dont lescolonies d’Amérique du Nord britannique sontadministrées, pensées et représentées en Angleterre eten Écosse entre 1783 et 1815, à travers l’analysed’écrits de personnalités politiques, de débats publics,d’articles publiés dans la presse et dans les revues. Cetravail de recherche montre qu’après la perte des treizecolonies américaines, le gouvernement britannique meten place de réelles politiques d’Empire pour les coloniescanadiennes. Ces politiques se fondent sur desprincipes clairs et mettent en évidence le projet impérialpour l’Amérique du Nord britannique. Ce projet se placedans la continuité des politiques qui précèdent la Guerred’Indépendance mais s’adapte aussi aux nouveauxdéfis de l’âge des Révolutions. L’étude desreprésentations de ces colonies dans l’espace publicbritannique souligne en outre la présence et l’intérêt desBritanniques, tant en Angleterre qu’en Écosse, pour ce« reste » d’Empire nord-américain. L’analyse de cesdébats publics permet par ailleurs de réévaluer laposition des Britanniques vis-à-vis de la colonisation duCanada, particulièrement par l’émigration desHighlanders. Elle démontre enfin que l’influence desÉcossais sur les politiques, les débats et lesreprésentations des colonies canadiennes s’inscrit dansune logique de « britannicisation » de la société enmétropole, au moins dans le rapport à l’Empire et dansles questions impériales.