Thèse soutenue

Étude de CLEC-1, un récepteur lectin-like de type C dans la fonction des cellules dendritiques et la tolérance immune

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maria Dolores Lopez Robles
Direction : Elise Chiffoleau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie médecine santé
Date : Soutenance le 29/09/2017
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Jury : Président / Présidente : Nuala Mooney
Examinateurs / Examinatrices : Maria Cristina Cuturi
Rapporteurs / Rapporteuses : Sylvaine You

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les cellules dendritiques (DCs) sont essentielles pourconnecter l'immunité innée et adaptative et orienter lesréponses des lymphocytes T. Les récepteurs Lectin de type-Cprésents dans les DCs sont activés par des ligands exogènes etendogènes, ce qui dicte la réponse aux agents pathogènes parla modulation de la réponse T immunitaire. Nous avons déjàdécrit chez le rat, l'expression de CLEC-1 dans les DCs etnous avons démontré in vitro son rôle inhibiteur dansl'activation de la réponse T helper (Th17) ). Dans cette étude,nous avons examiné l'expression et la fonction de CLEC-1dans les DCs humaines et nous avons montré son expression àla surface cellulaire de la sous-population de DCs CD16- dansle sang et sur les DCs dérivées des monocytes (moDCs).L'expression de CLEC-1 sur les moDCs est diminuée par desstimuli inflammatoires et renforcée par le TGF-β. De plus,nous avons démontré que CLEC-1 est un récepteurfonctionnel sur les moDCs humains et que, bien qu'il nemodule pas la voie classique d’activation du facteur detranscription NFкB lié à la protéine kinase Syk, il réprime laréponse ultérieure Th17. De façon très importante, en utilisantdes rats déficients pour CLEC-1, nous avons montré que laperturbation de la signalisation de CLEC-1 conduit à unesurexpression de la sous-unité Il-12p40 dans les DCs, et à uneexacerbation des réponses CD4+ Th1 et Th17 in vitro et invivo. Collectivement, nos résultats établissent le rôleinhibiteur de CLEC-1 dans les DCs, capable d'amortir leuractivation et la réponse ultérieure Th17. CLEC-1 peutreprésenter une cible thérapeutique utile pour moduler lesréponses immunitaires T dans un contexte clinique.