Le traitement des prisonniers de guerre en Égypte sous le Nouvel Empire

par Marta Valerio

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Marc Gabolde et de Paolo Gallo.

Le président du jury était Claude Obsomer.

Le jury était composé de Frédéric Servajean.

Les rapporteurs étaient Gloria Rosati.


  • Résumé

    Le but de la présente étude, est de tracer les caractéristiques principales du traitement de prisonniers de guerre pendant le Nouvel Empire. La période choisie coïncide avec l’arrivée d’une grande nombre de prisonniers étrangers en Égypte à la suite des activités belliqueuses portées contre les populations de Syrie- Palestine, de Nubie ou de Libye. En parallèle, les richesses apportées de ces pays permettaient la réalisation des nombreuses œuvres monumentales nécessitant de la main d’œuvre pour les bâtir et les entretenir. Dans ce cadre s’insèrent donc les prisonniers, enlevés de leur pays pour être emportés en Égypte comme trophées, mais aussi et surtout comme force de travail. De ce que nous avons pu constater, la condition de prisonnier était une condition temporaire qui cessait après l’arrivée en Égypte. À travers l’analyse des sources, écrites comme iconographiques, nous avons essayé de déterminer la répartition de ces nouveaux habitants dans le pays, les différentes institutions (temples, armée..) ou les particuliers qui les employaient et les conséquences sociales et économiques de ce phénomène. En outre, la manière dont les prisonniers sont cités dans les documents permet de dévoiler leur rôle dans l’idéologie royale et ses reflets dans le sources privées ou littéraires.

  • Titre traduit

    The Treatment of Captives in Egypt during the New Kingdom


  • Résumé

    The purpose of this study is to describe the main characteristics of treatment of prisoners of war, during the New Kingdom. The period chosen coincides with the arrival of a large number of foreign prisoners in Egypt as a result of the belligerent activities against the populations of Syria-Palestine, Nubia or Libya. At the same time, the goods brought from these countries allowed the realisation of numerous monumental works requiring labour to build and maintain them. Prisoners were incorporated in this framework, taken from their country, carried in Egypt as trophies, but also and especially used as a work force. The evidence presented in this thesis shows that the condition of prisoner was temporary and ceased after the arrival in Egypt. Through the analysis of written and iconographic sources, this work seeks to determine the distribution of these new inhabitants in the country, the different institutions (such as temples and the army) or the individuals that employed them, and the social and economic consequences of this phenomenon. Moreover, the way prisoners are cited in the sources reveals their role in the royal ideology and its reflections in private or literary sources.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 04-12-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.