Thèse soutenue

Les influences massaliètes et italiques sur la monnaie en Languedoc (VIe s. av. n. è.-14 de n. è.)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elodie Paris
Direction : Sandrine Agusta-BoularotKatherine Gruel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : ARCHÉOLOGIE spécialité Archéologie des Mondes Antiques
Date : Soutenance le 11/12/2017
Etablissement(s) : Montpellier 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Archéologie des sociétés méditerranéennes (Montpellier)
Jury : Président / Présidente : Éric Gailledrat
Rapporteurs / Rapporteuses : Dominique Garcia, Arnaud Suspène

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur les influences massaliètes et italiques sur la monnaie en Languedoc, depuis son apparition en Gaule méditerranéenne (fin du VIe s. av. n. è.) jusqu'au règne d'Auguste (27 av. n. è.-14 de n. è.). Le Languedoc est situé entre Narbonne et le delta du Rhône. Cette région interagit avec plusieurs puissances méditerranéennes qui changent son rapport à l'économie. Dans un premier temps, des colonies phocéennes puis massaliètes jalonnent le littoral. Des contacts fréquents existent avec le monde carthaginois jusqu'aux guerres puniques. Puis, à l'issue de ces dernières, Rome devient la puissance économique en Méditerranée occidentale. Des relations commerciales sont aussi attestées avec la Gaule interne. Ces connexions ont des conséquences sur le développement du négoce languedocien. Quelles ont été les conséquences de l'installation romaine dans le sud de la Gaule, par la création de la province de Transalpine ? Quels étaient les rapports entre la cité phocéenne, implantée depuis le VIe s. av. n. è., et les Romains présents à partir du du IIe s. av. n. è. ? Comment se traduisent-ils sur la monnaie locale ? Les puissances méditerranéennes sont-elles responsables de la monétarisation du Languedoc ou s'agit-il au contraire d'un développement local s'inscrivant dans un contexte de croissance des transactions régionales ? Autrement dit, la monnaie était-elle utilisée dans les relations avec Marseille et Rome ou bien avait-elle intégré la vie des populations locales ? Dans quelles mesures Marseille et Rome se sont-elles impliquées dans la gestion de la monnaie en Languedoc ? Les réformes augustéennes des années 20 av. n. è. unifient-elles le système monétaire dans les provinces romaines ? Pour répondre à ces questions, une étude des monnaies dans leur contexte archéologique a été réalisée. Celle-ci, associée à une analyse de la place du Languedoc au sein de la Méditerranée, permettent de saisir les évolutions de l'adoption de la monnaie mais aussi les volontés et les enjeux des différents acteurs.