Thèse soutenue

Aux marges de la ville antique en Méditerranée occidentale, de l’urbain au périurbain : de l'approche diachronique à l'étude de cas campaniens, Cumes et Pompéi.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Bastien Lemaire
Direction : Rosa Plana-MallartJean-Pierre Brun
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : ARCHÉOLOGIE spécialité Archéologie des Mondes Antiques
Date : Soutenance le 11/12/2017
Etablissement(s) : Montpellier 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Archéologie des sociétés méditerranéennes (Montpellier)
Jury : Président / Présidente : John Scheid
Examinateurs / Examinatrices : Claude Pouzadoux, Raffaella Pierobon Benoit
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Pierre Guilhembet

Résumé

FR  |  
EN

Les espaces de la Cité antique sont définis par la traditionnelle dichotomie opposant intérieur et extérieur, ville et campagne. Le travail présenté ici s’intéresse à l’ensemble formé par la ville et ses espaces périurbains en Méditerranée occidentale, dans le but de réviser notre vision du fait urbain antique. L’évolution récente de la recherche et le développement des études périurbaines tendent à considérer les marges urbaines comme un tissu conjonctif entre la cité et son territoire rural. Par la diversité des exemples présentés et les fenêtres d’étude de Cumes et de Pompéi, nous tentons d’identifier les processus de croissance ou de régression de ces espaces, leurs éléments constitutifs et leurs relations avec la cité ainsi que leurs aspects spatiaux, religieux, économiques et sociaux. Sans remettre en question le rôle central de la ville, nous soulignons les imbrications et les complémentarités existant entre ces divers composants des agglomérations antiques. La démarche historiographique, diachronique et comparatiste, complétée par deux études inédites de terrain à Cumes et à Pompéi, vise à définir les limites urbaines, les fonctions périurbaines, les zones de contrôle, d’influence et d’exclusion et les interdépendances dans une dynamique montrant les pulsations à l’œuvre dans l’ensemble composé par la ville antique et ses périphéries sur la longue durée.