Thèse soutenue

" A chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres " : Essai sur la justice sociale saint-simonienne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Adrien Lutz
Direction : Michel BelletAntoinette Baujard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences economiques
Date : Soutenance le 30/08/2017
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : établissement opérateur d'inscription : Université Jean Monnet (Saint-Étienne ; 1969-....)
Laboratoire : Groupe d'analyse et de théorie économique Lyon - St-Etienne (Lyon ; 1997-....)
Jury : Président / Présidente : Ludovic Frobert
Examinateurs / Examinatrices : Ludovic Frobert, Guido Erreygers, Marc Fleurbaey, Juliette Grange, Danielle Zwarthoed
Rapporteurs / Rapporteuses : Guido Erreygers, Marc Fleurbaey

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse de doctorat s'intéresse à la naissance de l' idée de justice sociale, idée formulée pour l'une des toutes premières fois en France par les saint-simoniens ( 1825-1832). Plus précisément, la justice sociale a émergé sous certaines conditions matérielles et intellectuelles. Ces conditions sont réunies par le saint-simonisme.Observateurs des progrès réalisés grâce à l'industrialisation, les saint-simoniens ont montré que les moyens de production pourraient être distribués à tou(te)s. Cela constitue la condition matérielle. L'esprit de la Révolution française, et surtout la Déclaration de 1789, a créé une atmosphère égalitariste : chaque individu devrait pouvoir améliorer son statut socioéconomique. Cela constitue la condition intellectuelle.Les considérations saint-simoniennes de justice sociale reposent sur un critère spécifique: la capacité. En découle alors l'aphorisme fondateur de la doctrine saint-simonienne : « à chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres »,aphorisme spécifiant les règles d'attribution des moyens de production et de distribution des récompenses. Lesystème saint-simonien prenait sa source dans leur volonté de fournir un système équitable d'opportunité basé sur lecrédit bancaire. De telles considérations constituent la justice sociale saint-simonienne.