Thèse soutenue

L'expérience des "jeunes de la rue" (faqman) à Dakar : entre marginalisation et reconnaissance sociale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Safietou Diack
Direction : Olivier Leservoisier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Anthropologie
Date : Soutenance le 20/06/2017
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : établissement opérateur d'inscription : Université Lumière (Lyon ; 1969-....)
Jury : Président / Présidente : Patrick Deshayes
Examinateurs / Examinatrices : Barbara Casciarri, Hamidou Dia
Rapporteurs / Rapporteuses : Véronique Petit, Jacques Barou

Résumé

FR  |  
EN

À Dakar (Sénégal), des enfants et des jeunes ont investi des recoins abandonnés de l’espace public. Ils vivent de mendicité, de récupération, de petits commerces, mais également de pratiques à la limite de la légalité (vols, consommation de stupéfiants…). Communément désignés sous le terme de faqman (fugueur), ces jeunes quittent domicile ou daara (écolecoranique) pour la rue. Leur apparence, leurs comportements, leurs activités, mais surtout la perception qu’en ont les populations, leur valent d’être mis en marge et stigmatisés. Leur présence dans la rue est réprimée par les autorités publiques quand des acteurs de l’humanitaire de leur côté proposent de venir à leur secours pour les « réinsérer » dans la société.Qualifiés de marginaux qui quittent les cadres sociaux conventionnels pour développer dans la rue des « contre-valeurs », les faqman continuent pourtant de partager avec leurs concitoyens un même univers moral et symbolique. En s’intéressant au sens subjectif que ces jeunes donnent à leur présence dans la rue par une ethnographie de l’expérience qu’ils font dans cet espace,cette thèse propose un décloisonnement de la figure du faqman jusque-là cantonné aux statuts de victime et de déviant.