Thèse soutenue

La sexualité adolescente entre éducation et confidence : expérience et expertise de la sexualité adolescente

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Fernandes
Direction : Jean-Marc LeverattoHervé Levilain
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance le 25/09/2017
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire lorrain de sciences sociales (Lorraine)
Jury : Président / Présidente : Nathalie Bajos
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Marc Leveratto, Hervé Levilain, Marc Bessin, Virginie Vinel, Hélène Brétin, Michèle Ferrand, Jean-Yves Trépos
Rapporteurs / Rapporteuses : Marc Bessin, Virginie Vinel

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse entreprend l’étude de l’éducation à la sexualité à l’école et sur les forums internet au prisme d’une sociologie de l’expertise. L’expertise consiste en une activité de conseil face à un problème. Ce travail observe les situations dans lesquelles se développe l’éducation à la sexualité, les équipements et les expériences qui y sont mobilisés, et les dynamiques interactionnelles dans lesquelles elle se déploie. L’analyse de l’éducation à la sexualité à l’école, principalement menée par des infirmières scolaires et l’étude de forum internet offrent une variabilité de situation d’expertise. Dans la première, l’éducation est institutionnalisée et reste extrêmement cadrée, tandis que dans la seconde, elle reste ouverte au débat et aborde des questions qui ne le sont pas à l’école. D’autre part, il s’agit également d’envisager que ces deux formes d’éducations constituent deux modalités de construction du sujet. L’éducation à la sexualité des adolescents circule entre plusieurs registres. L’adolescence est envisagé comme un moment de danger, de prise de risque et l’éducation à la sexualité met l’accent sur les responsabilités inhérentes à l’entrée dans la sexualité : il s’agit de se protéger des maladies mais aussi des expériences néfastes, d’être un individu responsable. L’étude laisse apparaître un nouveau régime normatif dans lequel l’éducation ne s’appuie plus sur des dimensions coercitives et une relation asymétrique mais laisse place à une relation égalitaire, faite de dialogue et de confidence, qui s’appuie plus sur des disciplines intériorisées