Thèse soutenue

Du conte au récit de science-fiction : mutation d'un genre de la fiction narrative en prose, 1785 – 1937

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Céline Hilpert
Direction : Anne-Élisabeth Spica
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langues, littératures et civilisations
Date : Soutenance le 15/09/2017
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : ECRITURES - Centre de Recherche «écritures» (Metz)
Jury : Président / Présidente : Jean-Louis Haquette
Examinateurs / Examinatrices : Anne-Élisabeth Spica, Claire Maniez, Marie-Françoise Melmoux-Montaubin, Catherine Julliard, Jean-Marie Privat
Rapporteurs / Rapporteuses : Claire Maniez, Marie-Françoise Melmoux-Montaubin

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude a pour objet d'analyser les liens entre conte et science-fiction. Nous analyserons un corpus de trois ensembles narratifs particulièrement représentatifs d'un imaginaire contemporain en pleine mutation, en Allemagne (avec les contes des frères Grimm), en Nouvelle-Angleterre (avec les nouvelles de Lovecraft) et en France (avec les récits de Gustave Le Rouge). Nos recherches valoriseront les approches littéraires et les héritages esthétiques qui s’opèrent entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XXe siècle, accompagnant la transformation complète du statut de merveilleux dans une civilisation européenne en train de s’industrialiser. Dans cette optique, nous retournerons aux origines des contes et nous nous interrogerons sur la théorie littéraire, plus précisément sur la théorie des genres de la fiction narrative en prose, en diachronie historique. En les prenant pour hypothèses en vue d'analyser les liens entre littérature, influences et aspirations, voilà qui nous amènera à mettre l'accent sur les dispositifs de la mise en forme littéraire du texte de science-fiction, de ses thèmes et de son processus de légitimité littéraire