Apports de la protéomique quantitative différentielle haut-débit à l'étude des mécanismes de modification du cytosquelette de cellules tubulaires proximales induits par les Inhibiteurs de la Calcineurine

par Bastien Burat

Thèse de doctorat en Pharmacologie et science du médicament

Sous la direction de Marie Essig.

Le président du jury était Nicolas Pallet.

Le jury était composé de Chantal Barin-Le Guellec.

Les rapporteurs étaient Joost-Peter Schanstra, Laurent Juillard.


  • Résumé

    En transplantation d’organe solide, les Inhibiteurs de la Calcineurine (ICN), Cyclosporine A et Tacrolimus, ont permis un amélioration significative de la survie à court terme du greffon en prévenant le rejet d’allogreffe. Cette évolution positive est contrebalancée par une néphrotoxicité susceptible de contribuer au développement complexe et multifactoriel de la dysfonction chronique du greffon, facteur pronostique majeur d’une insuffisance rénale terminale. L’objectif principal de ce travail a été de combiner deux approches expérimentales complémentaires, afin de mettre en lumière des aspects inédits de la physiopathologie des ICN. La première approche repose sur l’application de la technique de protéomique quantitative« shotgun » iTRAQ (« isobaric Tags for Relative & Absolute Quantitation ») à l’analyse non ciblée du protéome de cellules tubulaires proximales. La seconde approche applique de manière ciblée les outils classiques de biologie moléculaire à l’étude du cytosquelette d’Actine de cellules tubulaires proximales. La combinaison de ces deux stratégies complémentaires a permis de mettre en lumière un rôle inédit du cytosquelette d’Actine dans les effets physiopathologiques de la Cyclosporine A en apportant des éléments en faveur d’un mécanisme reposant sur une régulation originale de la dynamique intracellulaire de l’Actine.

  • Titre traduit

    Contributions of the differential high-throughput quantitative proteomic analysis of tubular proximal cells to the study of Calcineurin Inhibitors-induced modifications of the Actin cytoskeleton


  • Résumé

    In solid organ transplantation, Calcineurin Inhibitors, Cyclosporin A and Tacrolimus, prevent allograft rejection and ensure short-term allograft survival. However, CNI elicit nephrotoxic side effects whose mechanisms remain widely unsolved and are thought to participate to the multifactorial development of chronic kidney disease, leading to renal failure. The aim of thiswork was to combine targeted and untargeted experimental strategies to better understand CNI-induced physiopathological mechanisms.The first approach was based on the untargeted monitoring of the proximal tubular proteome by the quantitative shotgun proteomic technique, iTRAQ (« isobaric Tags for Relative & Absolute Quantitation »). The second approach consisted in the study of the Actin cytoskeleton of proximal tubular cells by classical molecular biology techniques. In the light of results from both approaches, this work reported that the Actin cytoskeleton of proximal tubular cells may play a part in the pathophysiology of CsA thanks to a mechanism based on an original regulation of the intracellular dynamics of Actin.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.