Thèse soutenue

Modélisation, simulation et analyse multi-échelle de réseaux sociaux complexes : Application à l'aide à la prévention des maladies contagieuses

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mariem Jelassi
Direction : Jacques DemongeotNarjès Bellamine Ben SaoudSlimane Ben Miled
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : MBS - Modèles, méthodes et algorithmes en biologie, santé et environnement
Date : Soutenance le 27/10/2017
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes (ComUE) en cotutelle avec École Nationale des Sciences de l'Informatique (La Manouba, Tunisie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble ; 1995-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut Pasteur (Tunis) - Autonomie, Gérontologie, E-santé, Imagerie & Société (Grenoble)
Jury : Président / Présidente : Nicolas Vuillerme
Examinateurs / Examinatrices : Lamjed Ben Said
Rapporteurs / Rapporteuses : Paul Bourgine, Constantinos Siettos

Résumé

FR  |  
EN

La présente thèse porte sur la mise en place d'un cadre théorique (conceptualisation et formalisation), visant à décrire la propagation de l'obésité au sein d'un réseau d'individus, pour parvenir à mettre en place les bonnes politiques de prévention, afin de limiter la diffusion de cette épidémie, dont la contamination est à caractère social. Pour ce faire, j’ai commencé d'abord à mettre en place une analyse approfondie des différents déterminants de l'obésité. Une fois cette étape achevée, j’ai développé un modèle de réseau, dans lequel les relations entre les individus (représentés par les nœuds du réseau) sont régies par des règles permettant d'évaluer la présence/absence de liens selon certaines valeurs d'influence, fonction de la tranche d'âge des nœuds en question et de leur caractère homophilique. Ce modèle, fondé sur la structuration en âges et la démographie, comporte deux processus; le premier permet de décrire l'obésité au niveau individuel, sous forme de compartiments épidémiologiques. Le deuxième, quant à lui, représente le niveau inter-individuel, sous forme de réseau individu-centré. Par la suite, une fois analysé le comportement asymptotique du modèle, j'ai étudié la structure sociale obtenue, pour y repérer les individus les plus influents. Ces derniers seront ceux à cibler dans la politique de prévention. Enfin, pour valider le modèle par des données de terrain, j'ai réalisé une enquête au sein d'un collège tunisien, et j'ai comparé les résultats obtenus par cette dernière avec ceux d'une enquête réalisée dans un collège français.