Evaluation du lexique oral en français chez des enfants de pré-primaire et du primaire : contexte gabonais

par Gaëlle Boutolini Mounanga

Thèse de doctorat en Sciences du langage Spécialité Linguistique Sociolinguistique et Acquisition du langage

Sous la direction de Jean-Marc Colletta.

Le président du jury était Jean-Pierre Chevrot.

Le jury était composé de Harriet Jisa.

Les rapporteurs étaient Colette Noyau, Auguste Moussirou Mouyama.


  • Résumé

    Si le langage se développe normalement chez certains enfants, cela n’est pas toujours le cas chez d’autres (ces derniers peuvent parfois présenter des difficultés de compréhension verbale, par exemple). C’est une réalité universelle. C’est pourquoi, conscients de ce fait, des chercheurs de disciplines diverses (psychologues, psycholinguistes, orthophonistes, linguistes etc.) des pays comme la France ou la Belgique unissent, depuis de nombreuses années déjà, leurs forces pour venir en aide aux enfants en difficultés langagières. Leur démarche consiste en la conception d’outils étalonnés d’évaluation du langage oral et/ou écrit qui soient capables de prévenir ces déficits à l’âge adulte car il est indispensable de dépister les troubles du langage tôt si on veut les corriger et éviter que l’enfant connaisse des difficultés d’apprentissage. D’ailleurs, comme le soulignent Thibault, Helloin et Croteau (2003 : 132) : « Un enfant d’âge pré-scolaire avec un retard de langage oral présente un facteur de risque d’environ 80% de développer ultérieurement des difficultés d’apprentissage du langage écrit, notamment en ce qui concerne les voies d’identification des mots ».Or, si ces outils connaissent un essor considérable en Europe et dans les pays anglosaxons, ils sont presque rares voire inexistants au Gabon. Les instruments d’évaluation du langage qu’utilisent les quelques spécialistes du langage au Gabon proviennent d’autres pays étrangers, c’est-à-dire de pays dont les habitudes linguistiques et culturelles sont différentes des jeunes gabonais. Il y a donc un besoin à ce niveau là.Donc, cette étude exploratoire qui s’inscrit dans le champ de la psycholinguistique a pour but de proposer aux spécialistes du langage un premier outil servant à évaluer les compétences lexicales orales en français des jeunes gabonais de pré-primaire et du primaire. A terme, les résultats de cette recherche, dans sa dimension appliquée, pourront être communiqués auprès des professionnels concernés en milieu scolaire et rééducatif (psychologues scolaires, maîtres spécialisés, psychologues, etc.).L’intérêt de ce travail est donc de prévenir des échecs scolaires de certains enfants. Car, comme le précisent Guimard et Florin (2010 : p.144) : « les difficultés que les élèves de cycle 2 rencontrent dans la maîtrise de l’oral et de l’écrit exercent de fortes contraintes sur leur cursus scolaire ultérieur qui se traduit par divers échecs et, en France, des prescriptions de redoublement encore fréquentes puisqu’elles touchent actuellement un élève sur cinq ».

  • Titre traduit

    Assessing language abilities in Gabonese children aged 3- to 11-years old.


  • Résumé

    If language is developed normally in some children, this is not always the case in others (the latter may sometimes have difficulties in verbal comprehension, for example). It is a universal reality. This is why, conscious of this fact, researchers from diverse disciplines (psychologists, psycholinguists, speech therapists, linguists, etc.) from countries such as France and Belgium have for many years joined forces to help children in language difficulties. Their approach consists in designing calibrated verbal and / or written language assessment tools that are able to prevent these deficiencies in adulthood because it is essential to detect language disorders early if they are to be corrected and avoided that the child is experiencing learning difficulties. As noted by Thibault, Helloin and Croteau (2003: 132): “A pre-school-aged child with a delayed oral language has a risk factor of about 80% Learning of written language, particularly with regard to the ways of identifying words”.However, while these tools are booming in Europe and in the Anglo-Saxon countries, they are almost rare or non-existent in Gabon. The language assessment instruments used by the few language specialists in Gabon come from other foreign countries, that is, countries whose linguistic and cultural habits differ from Gabonese youth. So there is a need there.Thus, this exploratory study, which is part of the field of psycholinguistics, aims to propose to language specialists a first tool for assessing the oral lexical skills in french of young Gabonese pre-primary and primary. In the long term, the results of this research, in its applied dimension, can be communicated to the professionals concerned in schools and re-education (school psychologists, specialized teachers, psychologists, etcThe interest of this work is thus to prevent school failures of certain children. For, as Guimard and Florin (2010: p.144) point out: “The difficulties that students in Cycle 2 encounter in the oral and written proficiency exercises severe constraints on their subsequent school curriculum, By various failures and, in France, prescriptions of repetition still frequent since they currently affect one pupil in five”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.