Thèse soutenue

Apport de l'imagerie par OCT dans l'épidémiologie du vieillissement oculaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sarra Gattoussi
Direction : Jean-François KorobelnikCécile Delcourt
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Epidémiologie
Date : Soutenance le 14/12/2017
Etablissement(s) : Bordeaux
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Bordeaux population Health
Jury : Président / Présidente : Vincent Daien
Examinateurs / Examinatrices : Jean-François Korobelnik, Cécile Delcourt, Vincent Daien, Catherine Creuzot-Garcher, Nicolas Leveziel, Marie-Noëlle Delyfer
Rapporteurs / Rapporteuses : Catherine Creuzot-Garcher, Nicolas Leveziel

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Les sociétés industrialisées sont vieillissantes et la plupart des pathologies oculaires sont liées à l’âge. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de cécité dans les pays développés. Malgré cela, ses causes exactes restent méconnues. Par ailleurs, le processus de vieillissement oculaire touche toutes les structures de l’oeil. Avec l’âge, par exemple, le gel vitréen se détache de la rétine. Certains auteurs ont émis l’hypothèse d’un lien entre l’adhésion vitréomaculaire (VMA) et la DMLA. Une autre hypothèse impliquerait des changements vasculaires précoces au sein de la choroïde, en rapport avec les facteurs de risque cardio-vasculaire, qui affecteraient dans un second temps l’épithélium pigmentaire de la rétine et participeraient au développement de la DMLA. L’émergence de la tomographie par cohérence optique en spectral domain (SD-OCT) a amélioré de façon notoire la visualisation des couches rétiniennes et de l’interface vitréorétinienne. En parallèle, la mise au point de la technique dite de l’“enhanced depth-imaging” (EDI-OCT), a permis une mesure quantitative de l’épaisseur choroïdienne. Dans un premier article, nous avons décrit l’adhésion vitréomaculaire au moyen du SD-OCT et étudié sa relation avec la DMLA au sein de la cohorte ALIENOR, une étude épidémiologique en population générale âgée, réalisée à Bordeaux. La VMA était présente chez 16% des sujets et aucune association n’a été retrouvée avec la DMLA. Dans un second article, nous avons étudié les associations de l’épaisseur choroïdienne sous-fovéolaire avec les facteurs de risque cardiovasculaire et la DMLA au sein de la cohorte ALIENOR. Nous avons retrouvé qu’un âge élevé, une longueur axiale élevée, un tabagisme important et une glycémie à jeun supérieure à 7 mmol/l étaient associés à une plus faible épaisseur de la choroïde. L’épaisseur choroïdienne était plus faible dans les yeux présentant des anomalies pigmentaires centrales, qui sont des signes précoces de DMLA. Cela suggère une relation entre facteurs de risque cardio-vasculaire et épaisseur choroïdienne ainsi qu’une implication précoce de la choroïde dans la physiopathologie de la DMLA. Enfin, bien que le développement de l’OCT ait révolutionné les pratiques cliniques, les études épidémiologiques se basent encore majoritairement sur les photographies du fond d’oeil, en particulier parce qu’il n’existe pas de classification standardisée pour les pathologies maculaires basée sur les examens OCT. Dans un troisième article nous avons mis au point une telle classification. Celle-ci est le résultat d’un travail au sein du consortium européen « European Eye Epidemiology (E3) ». Notre étude apporte des résultats originaux au sujet de l’étude du vieillisement rétinien et choroïdien à l’OCT. Le développement de nouvelles technologies, en particulier l’OCTangiographie et l’intelligence articielle, pourrait fournir de nouvellles données.