Thèse soutenue

Hypnose, attention et imagination

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alain Parra
Direction : Arnaud Rey
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 19/12/2017
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de psychologie cognitive (Aix-Marseille ; 2012-2024)
Jury : Président / Présidente : Guy Gimenez
Examinateurs / Examinatrices : Jérôme Sackur
Rapporteurs / Rapporteuses : Marie-Claire Gay, Maria Augustinova

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Afin de mieux comprendre les phénomènes hypnotiques décrits dans le domaine de la recherche expérimentale, nous avons réalisé un travail de synthèse sur les différents cadres théoriques de l’hypnose. A l’issue de travail de synthèses nous avons pu proposer une redéfinition et une modélisation, le Modèle I3, de ce que l’on appelle « hypnose » en pensant ces situations en termes de mécanismes psychologiques et cognitifs simples. Dans le but de tester notre modélisation, nous avons construit une série d’expérimentations autour de deux phénomènes hypnotiques dits « sensoriels » présents dans les échelles d’hypnotisabilité standards : « le bras lourd » et « l’hallucination du moustique ». Grâce à l’application d’une suggestion « engageant l’intéroception et l’imagination » (EII) issue de notre modélisation, il nous a été possible d’augmenter, largement au-dessus des résultats obtenus dans la littérature, l’hypnotisabilité de sujets non spécifiquement sélectionnés pour leurs habiletés hypnotiques, et cela sans entraînement, ni induction hypnotique préalable. Enfin, dans une dernière expérience, nous avons voulu appliquer notre modélisation à un phénomène hypnotique plus complexe et impliquant un processus automatique non contrôlable : l’annulation de l’effet Stroop. Notre suggestion EII permet de réduire l’effet Stroop sur des sujets non sélectionnés, mais ne semble pas suffisamment efficace pour produire des hallucinations visuelles assez puissantes ou assez prégnantes ayant un effet aussi massif que celui obtenu avec des sujets Hautement Hypnotisables. Les implications de notre travail sont discutées en dernière partie.