Ionized regions and star formation in the galaxy

par Miguel Figueira Sebastiao

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière. Astrophysique et cosmologie

Sous la direction de Annie Zavagno et de Leonardo Bronfman.

Soutenue le 20-09-2017

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Physique et Sciences de la Matière (Marseille) , en partenariat avec Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM) (laboratoire) .

Le président du jury était Frédérique Motte.

Le jury était composé de Delphine Russeil.

Les rapporteurs étaient Nicolas Peretto, Philippe André.

  • Titre traduit

    Régions d'hydrogène ionisé et formation stellaire de la galaxie


  • Résumé

    Ma thèse est centrée sur l'étude de l'interaction entre les étoiles massives et le milieu environnant. Je suis particulièrement intéressé par l'effet qu'ont ces étoiles sur les jeunes objets stellaires observés autour d'elles. Les étoiles massives forment des régions d'hydrogène ionisé (HII) dont l'expansion supersonique conduit à la formation d'une couche de gaz et de poussières où les conditions paraissent favoriser la formation stellaire. Mon travail consiste à étudier les propriétés des jeunes objets stellaires autour de ces régions HII et à savoir si la région HII a influencé positivement la formation de ces sources.En utilisant les données Herschel, issues des programmes HOBYS et Hi-GAL, complétées par d'autres observations, j'ai étudié deux régions HII galactiques (RCW~79 et RCW~120) afin de caractériser la formation stellaire observée à leurs frontières. Pour étudier l'impact de la photoionisation, j'ai calculé le taux de formation stellaire (SFR) pour ces deux régions. Cette grandeur suggère que RCW~79 et RCW~120 sont des régions de formation stellaire actives malgré leur relative faible densité surfacique de gaz. Une nouvelle étude de la région G345 est en cours. Cette région HII est située au-dessus du plan galactique et forme activement des étoiles. Avec les données disponibles, les propriétés de la formation stellaire seront discutées. Cette étude nous donne l'opportunité de mieux comprendre les effets de la photoionisation en dehors du plan galactique. Cette région viendra augmenter notre échantillon de régions HII, ce qui est nécessaire pour avoir une vision globale des mécanismes en jeu et pour mieux comprendre l'efficacité de la formation stellaire.


  • Résumé

    My PhD thesis deals with the study of the interaction between high mass stars and their surrounding medium. I am particularly interested in the way high-mass stars affect the young stars observed around them. Massive stars form ionized (HII) regions which, during their supersonic expansion, lead to the formation of a layer of gas and dust where the conditions seem to favor star formation. My work aims at understanding the properties of star formation around Galactic HII regions.Using \herschel\, data (HOBYS and Hi-GAL programs) complemented with ancillary data, I studied two Galactic \HII\, regions (RCW~79 and RCW~120) to characterize the star formation observed at their edges. To study the impact of the ionization pressure, I computed the Star Formation Rate (SFR), which suggests that RCW~79 and RCW~120 are active star-forming regions despite their low gas surface density.A new study about the G345 region is in progress. This HII region is located above the Galactic plane and is actively forming stars. With the data available, the star formation's properties is being derived such as the spatial distribution of clumps, their stellar content, the SFR and CFE. This new study offers another opportunity to better understand the photoionization feedback out of the Galactic plane. Moreover, this will complete the sample of detailed studies of \HII\, regions, allowing us to obtain a global view of the mechanisms at play and of the efficiency of star formation in these regions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.