Thèse soutenue

Mécanismes moléculaires et voies de signalisation impliqués dans la stabilité du génome du champignon pathogène de l'homme, Candida albicans

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Adeline Feri
Direction : Marie-Elisabeth BougnouxMélanie Legrand
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie. Infectiologie, microbiologie
Date : Soutenance le 26/09/2016
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris ; 2014-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques (Paris)
établissement de préparation : Université Paris Diderot - Paris 7 (1970-2019)
Jury : Président / Présidente : Philippe Silar
Examinateurs / Examinatrices : Mélanie Legrand, Timothy C. Humphrey, Alix Coste
Rapporteurs / Rapporteuses : Cécile Fairhead, Timothy C. Humphrey

Résumé

FR  |  
EN

La levure Candida albicans présente une tolérance élevée aux réarrangements de son génome et en particulier, aux pertes d’hétérozygotie (LOH). Ces LOH sont le plus souvent le résultat de la réparation d’une cassure double-brin de l’ADN (DNA DSB) et jouent un rôle important dans différents aspects de la biologie de C. albicans. Afin d’étudier les mécanismes moléculaires à l’origine des LOH, nous avons combiné un système d’induction d’un DNA DSB par la méganucléase I-SceI et un système rapporteur de LOH optimisé pour l’analyse par FACS. La surexpression de I-SceI entraine une forte augmentation du taux de LOH, principalement des conversions géniques. La caractérisation des cellules ayant subi une LOH a permis d’identifier des allèles récessifs délétères et létaux présents à l’état hétérozygote dans le génome de la souche de laboratoire de C. albicans. Ces allèles influent sur la nature des LOH observés suite à un DNA DSB. Nous avons également caractérisé la fidélité de la réparation d’un DNA DSB induit par I-SceIchez C. albicans. Cette étude a permis de décrire des recombinaisons complexes et inattendues se déroulant pendant les événements de break-induced replication et de conversions géniques avec crossover. En parallèle, une collection de 564 plasmides de surexpression pour des gènes impliqués dans les voies de signalisation et dans l’intégrité du génome et de la paroi a été transformée dans une souche possédant les deux systèmes mentionnés ci-dessus. L’analyse des transformants dans des conditions ou non d’expression de I-SceI a permis d’identifier des gènes dont la surexpression augmente le taux basal de LOH ou diminue le taux de LOH élevé du à l’expression d’I-SceI.