Thèse soutenue

La métasynthèse : une méthode de synthèse des données qualitatives appliquée aux soins psychiques de l'adolescent

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jonathan Lachal
Direction : Marie Rose Moro
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 07/11/2016
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine ; 1996-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Laboratoire : Laboratoire de Psychologie Clinique- Psychopathologie- Psychanalyse / PCPP - EA 4056
Jury : Président / Présidente : Bruno Falissard
Examinateurs / Examinatrices : Marie Rose Moro, Bruno Falissard, David Cohen, Pierre-Michel Llorca, Maurice Corcos, Nicolas Georgieff
Rapporteurs / Rapporteuses : David Cohen, Pierre-Michel Llorca

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La méthode qualitative est en plein essor en médecine et particulièrement en psychiatrie, où la place du sujet, et ses représentations de la maladie et du soin sont centrales dans la prise en charge. Dans le champ de la santé de l'adolescent, de grands travaux permettent des avancées importantes dans la compréhension de la souffrance et les propositions de soins. Les méthodes qualitatives sont pourtant souvent critiquées de par leur contextualité et leur manque de pouvoir de généralisation. Une façon d'améliorer ces deux aspects consiste à appareiller les études traitant la même problématique de manière à en synthétiser les principaux résultats. Cet exercice de synthèse, notablement différent de celui de méta-analyse propre à la recherche quantitative, est réalisé depuis longtemps dans le champ des sciences humaines. Il s'agit de la métasynthèse, ou meta-ethnography. L'exercice de synthèse de la littérature est aujourd'hui de plus en plus codifié en recherche scientifique. Pourtant, certains points sont toujours en discussion - critères d'inclusion des études, critères de qualité des études-. De plus, aucune équipe psychiatrique ne s'est approprié l'outil de la métasynthèse pour l'adapter à la discipline. Ce travail décrit les étapes de la construction et de l'adaptation, à partir du corpus existant, d'une méthode rigoureuse, effective, simple à transposer et enseigner, permettant la métasynthèse de données de la littérature dans le domaine du soin psychique de l'adolescent. Il s'agit d'une part d'une réflexion théorique, épistémologique et méthodologique sur les métasynthèses et leur adaptation au champ de la clinique psychiatrique. Il s'agit d'autre part d'une construction pratique, réalisée à partir de métasynthèses effectuées sur des thématiques du soin psychique de l'adolescent. Les deux premiers articles sont deux travaux de métasynthèse. Le premier concerne l'obésité de l'adolescent. Les résultats obtenus mettent en lumière les limites de la méthode utilisée. Le deuxième article s'intéresse à la question des comportements suicidaires à l'adolescence. Les enseignements méthodologiques du premier article ont permis de perfectionner la méthode de métasynthèse. Enfin, le troisième article propose une description détaillée des étapes de la méthode construite. En discussion, nous proposons de resituer la méthode de la métasynthèse dans le contexte historique du niveau de preuve scientifique. Nous illustrons avec les articles les plus récents les liens toujours plus forts qui se construisent entre la méthode de la métasynthèse, aujourd'hui appelée Qualitative Evidence Synthesis, et la médecine fondée sur les preuves. La métasynthèse est une méthode moderne, qui montre tout son intérêt dans la recherche médicale. Notre méthode appliquée à la psychiatrie de l'adolescent est rigoureuse et fiable, et permet d'accroître la connaissance scientifique et d'améliorer la prise en charge des patients.