Thèse soutenue

Exploration de scènes visuelles au cours du développement : influence des caractéristiques perceptuelles et des contextes sémantiques sur l'attention visuelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Andrea Helo
Direction : Pia Rämä
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences cognitives
Date : Soutenance le 10/11/2016
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine ; 1996-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Laboratoire : Laboratoire Psychologie de la Perception / LPP - UMR 8242
Jury : Président / Présidente : Karine Doré-Mazars
Examinateurs / Examinatrices : Pia Rämä, Karine Doré-Mazars, Olivier Pascalis, Olivier Le Meur, Melissa Le-Ho Võ, Sebastian Pannasch
Rapporteurs / Rapporteuses : Olivier Pascalis, Olivier Le Meur

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

L'objectif de cette thèse est d'étudier le développement des mécanismes sous-tendant l'exploration d'une scène visuelle. Les résultats montrent que les stratégies d'attention ambiante et focale émergent vers l'âge de 12 mois. La saillance détermine davantage les mouvements oculaires chez les enfants de moins de 6 ans que chez les plus âgés. En outre, les objets sémantiquement inconsistants avec le contexte visuel attirent similairement le regard des jeunes enfants et des adultes. Cependant, seuls les enfants sont plus rapidement attirés par les objets à saillance élevée que par ceux à saillance réduite. L'effet du niveau de vocabulaire sur l'analyse des scènes visuelles se trouve uniquement dans la condition objets consistants. Toutefois, la latence et la topographie des PEs sont modulées selon le niveau de vocabulaire. Nos résultats suggèrent que le contrôle des mouvements oculaires liés à l'analyse d'une scène visuelle se développe de la petite enfance jusqu'à l'enfance. Bien que les modes ambiant et focal soient présents durant la petite enfance, l'exploration d'une scène visuelle est surtout influencée par le mode focal. De plus, les jeunes enfants utilisent - semblablement aux adultes - le contexte visuel pour orienter leur attention visuelle. Aux stades précoces du développement, la saillance paraît un facteur déterminant pour l'allocation du regard. L'attention visuelle est également influencée par les compétences linguistiques des jeunes enfants.