Thèse soutenue

Exposition développementale à l'éthinylestradiol et fonction de reproduction chez la souris : effets neuroendocrines et comportementaux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lyes Derouiche
Direction : Anne DuittozDelphine Pillon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance le 02/02/2016
Etablissement(s) : Tours
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire ; 2012-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Physiologie de la Reproduction et des Comportements (Tours)
Jury : Président / Présidente : Patrick Vourc'h
Examinateurs / Examinatrices : François Spezia
Rapporteurs / Rapporteuses : Sakina Mhaouty-Kodja, Anne-Simone Parent

Résumé

FR  |  
EN

Les réseaux neuroendocrines qui contrôlent la reproduction sont mis en place pendant le développement sous l’action des stéroïdes sexuels endogènes. Toute perturbation de l’équilibre hormonal pendant ces phases critiques pourrait être à l’origine de troubles de la fonction de reproduction chez l’adulte. Ce travail vise à identifier l’impact d’une exposition développementale à un oestrogène de synthèse, l’éthinyloestradiol (EE2), sur les réseaux neuroendocrines et les conséquences physiologiques et comportementales chez l’adulte et sa descendance. Nos résultats ont montré que l’EE2 induit des perturbations des comportements sexuels chez les mâles et chez les femelles et une modification des réseaux hypothalamiques à GnRH et des neurones à calbindine qui contrôlent la physiologie et les comportements reproducteurs. Nous avons également montré que certains effets de l’EE2 sont transmis jusqu’à la quatrième génération, mettant ainsi en évidence le caractère transgénérationnel de ces perturbations. Ces résultats mettent en évidence la sensibilité des réseaux neuroendocrines aux perturbateurs endocriniens et la nécessité de prendre en compte ces paramètres dans l’évaluation de leurs effets sur la santé et la reproduction.