Thèse soutenue

Rôle des sous-unités auxiliaires des canaux calciques Cav1 dans les lymphocytes Th2 : implications thérapeutiques dans l'asthme allergique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Rosa
Direction : Lucette Pelletier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Immunologie
Date : Soutenance le 12/10/2016
Etablissement(s) : Toulouse 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie Santé Biotechnologies (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (Toulouse ; 2002-2020)

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les canaux calciques incluent notamment les canaux dépendants des stocks (ORAI) et dépendants du voltage (Cav) qui sont considérés de première importance pour l'entrée du calcium dans les cellules non-excitables et excitables, respectivement. Les canaux calciques voltage-dépendants tels que Cav1 sont essentiels pour le fonctionnement des cellules excitables, notamment la transmission neuronale, la contraction musculaire ou la sécrétion hormonale. Cependant, de nombreuses études montrent désormais que les canaux Cav1 sont aussi exprimés dans des cellules non excitables, et sont importants pour les fonctions effectrices des lymphocytes T. Les canaux Cav1 sont constitués de la sous-unité a1 formant le pore ionique et des sous-unités auxiliaires ß et a2δ. Ces sous-unités sont importantes pour l'activité électrique du canal, mais aussi pour sa régulation, sa stabilité et son expression à la membrane plasmique dans les cellules excitables. Les travaux de notre groupe ont clairement identifié les sous-unités a1 de Cav1.2 et Cav1.3 comme essentielles pour la fonction des lymphocytes Th2, une sous-population de cellules T responsable des maladies allergiques. L'inhibition pharmacologique et génétique de ces canaux réduit de manière significative l'expression des cytokines dans les lymphocytes Th2 chez la souris, mais pas dans les Th1. Le but de mon travail a été de comprendre si les sous-unités auxiliaires des canaux Cav, et plus particulièrement la sous-unité ß, sont nécessaires au fonctionnement des canaux Cav1 dans les lymphocytes Th2 qui ne sont pas des cellules excitables. Nous avons utilisé des oligonucléotides antisens ciblant toutes les sous-unités ß afin de réduire l'expression de ß1 et ß3, les deux sous-unités exprimées dans des lymphocytes Th2. La transfection de Th2 murines et humaines avec ces oligonucléotides diminue l'influx de calcium dépendant du TCR et l'expression des cytokines. En outre, l'effet des oligonucléotides antisens semble résulter de la perte d'expression de la sous-unité a1 selon un mécanisme similaire à celui décrit dans les neurones. De plus, L'utilisation de shRNA spécifiques de ß1 et ß3 dans les Th2 de souris montre un rôle essentiel la sous-unité ß1 dans la réponse fonctionnelle des lymphocytes Th2. Enfin, les antisens Cavß diminuent l'inflammation dans un modèle d'asthme allergique chez la souris, de même qu'un inhibiteur pharmacologique des sous-unités a2δ. Ce travail a donc permis d'identifier les sous-unités auxiliaires des canaux Cav comme de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles dans le cadre des maladies allergiques telles que l'asthme.