Thèse soutenue

Une ville dans le prisme des regards : Sabaudia de sa fondation (1934) à ses 80 ans (2014)

FR  |  
EN  |  
IT
Auteur / Autrice : Constance Ringon
Direction : Enrico Chapel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Architecture
Date : Soutenance le 11/03/2016
Etablissement(s) : Toulouse 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de recherche en architecture (Toulouse)
Jury : Président / Présidente : Giánnīs Tsiṓmīs
Examinateurs / Examinatrices : Enrico Chapel, Cristiana Mazzoni, Philippe Foro, Rémi Papillault, Simon Texier
Rapporteurs / Rapporteuses : Giánnīs Tsiṓmīs, Cristiana Mazzoni

Résumé

FR  |  
EN  |  
IT

Sabaudia, « città di fondazione » italienne, est fondée en 1933, sous le régime fasciste. Elle fait partie du projet d’aménagement du territoire des marais Pontins, qui vise à assainir cette zone et à la doter d’un réseau de villes et de bourgs. Sabaudia va être qualifiée de « rationaliste », de « moderne », à la fois par la qualité de son plan, ouvert sur le paysage, et par son architecture.Notre attention s’est portée sur un ensemble d’indices concernant la réception de Sabaudia ; dès sa création se manifestent des confrontations entre les points de vue des architectes et ceux d’autres acteurs, notamment les politiques. La dévalorisation que connaît la ville suite à l’effondrement du régime fasciste est assez vite contrebalancée par les prises de positions, dans les années 60-70, de plusieurs intellectuels italiens engagés. L’intérêt des historiens pour la ville dont Bruno Zevi avait été le précurseur dès 1950, s’amplifie dans les années 80, ceci jusqu’à maintenant. À partir des années 2000, la ville connaît une mise en valeur de ses édifices, une patrimonialisation, qui reste néanmoins fragile, malgré la mise en place d’un parcours rationaliste et la restauration de certains de ses bâtiments.Ce travail de thèse, qui vise à écrire le récit d’une ville, contribue à explorer sous un autre angle le champ de la culture architecturale. Avec la notion de réception, nous cherchons à comprendre comment Sabaudia en traversant différentes périodes et critiques s’est trouvée impliquée dans une histoire plus globale, celle de l’Italie et de son rapport à l’architecture et à l’urbanisme.