Thèse soutenue

Contribution des cellules souches de glioblastome à l'hétérogénéité tumorale : aspect thérapeutique et développement d'un système d'expression mosaïque fluorescent

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lionel Meyer
Direction : Dominique Bagnard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance le 14/10/2016
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Strasbourg ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Immunorhumatologie moléculaire (Strasbourg)
Jury : Président / Présidente : Vincent Lelièvre
Examinateurs / Examinatrices : Dominique Bagnard, Vincent Lelièvre, Marc Sanson, Hervé Chneiweiss
Rapporteurs / Rapporteuses : Marc Sanson, Hervé Chneiweiss

Résumé

FR  |  
EN

Le glioblastome (GBM) est la tumeur cérébrale primaire la plus agressive comportant une sous-population de cellules souches tumorales (CSG). Elles sont capables d’auto-renouvellement, de prolifération, de différenciation en cellules exprimant les marqueurs neuraux et de trans-différenciation en cellules de types vasculaires. Dans ce contexte, j’ai dérivé et caractérisé plusieurs lignées de CSG à partir de biopsies de patients. Puis j’ai évalué l’impact des peptides thérapeutiques transmembranaires développés au laboratoire, visant les plateformes de récepteurs de neuropiline-1 et de plexine-A1 surexprimées dans les CSG. Les deux peptides diminuent la croissance des CSG in vitro et in vivo. Finalement, j’ai développé un outil génétique fluorescent permettant de suivre le destin des CSG en direct. Basé sur l’expression de 4 rapporteurs fluorescents contrôlés par des promoteurs spécifiques des types cellulaires, il permet d’identifier l’hétérogénéité de ces cellules en différenciation.