Thèse soutenue

Les enfants de Terpsichore : histoire de l'École et des élèves de la danse de l'Académie de musique (1783-1913)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emmanuelle Delattre-Destemberg
Direction : Jean-Claude Yon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire, histoire de l'art et archéologie
Date : Soutenance le 23/09/2016
Etablissement(s) : Université Paris-Saclay (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (Guyancourt, Yvelines ; 1998-....)
établissement opérateur d'inscription : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (1991-....)
Jury : Président / Présidente : Pascale Gœtschel
Examinateurs / Examinatrices : Pauline Lemaigre-Gaffier, Hélène Laplace-Claverie, Roxane Martin
Rapporteurs / Rapporteuses : Sylvie Jacq-Mioche

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude entend proposer une histoire des élèves de la danse de l'Académie de musique au XIXe siècle (1783-1913). À travers l’étude des étapes de la mise en place institutionnelle de cette école émerge l'identité des élèves de la danse comme apprentis danseurs. Au-delà d'une histoire administrative, ce sont bien les conditions socioéconomiques de l’enfance au travail que révèle ce travail de thèse. Des questions économiques relatives à leur formation aux pratiques culturelles de la danse, les élèves de l'Académie de musique sont au coeur de la vie urbaine et théâtrale parisienne du XIXe siècle. Enfin, l’examen de la circulation des danseurs et des pédagogies à l'échelle européenne a permis d’identifier les mécanismes d’un discours de domination culturelle, construit et revendiqué par l'Académie de musique, à l’échelle du monde occidental.