Thèse soutenue

Combler les discontinuités culturelles dans les équipes virtuelles internationales : le rôle de l'intelligence culturelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anuragini Tandalam Aswinikumar
Direction : Imed Boughzala
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 29/06/2016
Etablissement(s) : Université Paris-Saclay (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020)
Partenaire(s) de recherche : établissement opérateur d'inscription : Université d'Évry-Val-d'Essonne (1991-....)
Laboratoire : Institut Mines-Télécom-Business School. Laboratoire en Innovation, Technologies, Economie et Management (Evry, Essonne)
Jury : Président / Présidente : Ahmed Bounfour
Rapporteurs / Rapporteuses : Christophe Max-Olivier Elie-dit-Cosaque, Carine Dominguez-Péry

Résumé

FR  |  
EN

Les progrès récents des technologies de l'information et de la communication (TIC) ont joué un rôle déterminant dans la transformation de la plupart des pratiques de travail traditionnelles et les structures organisationnelles. Le travail d'équipe équipes virtuelles mondiales/internationales (EVI) est un exemple. Les précédentes recherches sur les (EVI) identifient comme limite les différences culturelles et cette question doit être traitée pour une meilleure efficience de l’équipe virtuelle. Prenant appui sur l'étude de la théorie de la discontinuité de l'organisation (TDO), nous proposons l'intelligence culturelle (IC) comme l'une des modalités à travers lesquelles les discontinuités culturelles dans les EVI pourraient éventuellement être comblées. En situant le débat dans le modèle transactionnel du stress et de l'adaptation (MTSA), nous développons un réseau nomologique d’IC décrivant les interrelations et les mécanismes à travers lesquels différentes dimensions d’IC influencent la performance des EVI. En outre, tirant parti de la théorie de l'adaptation compensatoire (TAC) le rôle important de l'adaptation structurelle (IC d'adaptation) est l'hypothèse, en plus de l'adaptation comportementale (comportement d’IC), dans le cadre de l’IC proposée pour le contexte de l’EVI. Pour tester le modèle conceptuel « théorisé », l'étude utilise une conception séquentielle de la recherche reposant sur les méthodes mixtes.