Thèse soutenue

Mécanismes et enjeux de la différenciation sociale des immigrés burkinabe dans la construction d’une citoyenneté en côte d’ivoire. : Cas des habitants du village de Koudougou

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Paul Edith Zoungrana
Direction : Martina Camiade Boyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance le 15/01/2016
Etablissement(s) : Perpignan en cotutelle avec Université de Cocody. Faculté des lettres, des arts et sciences humaines
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale INTER-MED (Perpignan ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre de Recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées (Perpignan)
Jury : Président / Présidente : Birte Wassemberg
Examinateurs / Examinatrices : Birte Wassemberg, Michel Korinman
Rapporteurs / Rapporteuses : Birte Wassemberg, Michel Korinman

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail de recherche s’inscrit dans une étude portant sur l’histoire des migrations en Afrique de l’ouest. De l’axe Burkina Faso /Côte d’ivoire et plus particulièrement des mécanismes d’intégration et de construction de la citoyenneté des immigrés vivant en zone rurale ivoirienne. La Côte d’Ivoire, terre historique de migrations diverses, jouissant d’une stabilité politique et socio-économique remarquablement apprécié, dans toute la sous région Ouest Africaine, a connue ces dernières années une succession de crises sociopolitique, qui a créer une fracture entre ses habitants vivant jadis en harmonie. Cette situation est liée pour beaucoup à la différenciation sociale et à l’exclusion d’une partie de sa population d’origine étrangère. Cette population d’étude, caractérisée par les immigrés burkinabés du village de Koudougou dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire, nous orienteras dans notre recherche à travers la compréhension de leur trajectoire de migration, la différenciation sociale dont ils sont victimes dans leur lieu de sédentarisation et les mécanismes qu’ils mettent en place pour construire leur citoyenneté, en contournant les restrictions mis en place par la communauté d’accueil.