Thèse soutenue

Étude des propriétés du boson de Higgs dans les désintégrations en deux quark b dans l'expérience ATLAS au LHC

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Carlo Enrico Pandini
Direction : Giovanni Calderini
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique des particules
Date : Soutenance le 21/10/2016
Etablissement(s) : Paris 6
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la terre et de l'environnement et physique de l'univers (Paris ; 2014-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Physique nucléaire et hautes énergies (Paris ; 1997-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Gautier Hamel de Monchenault, Gregorio Bernardi, Marumi Kado, Stefano Forte
Rapporteurs / Rapporteuses : Yves Sirois, Heather Gray

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse est composée de deux analyses principales: la recherche du boson the Higgs (H) produit en association avec an boson vecteur (VH) dans le canal de désintégration en deux quark-b, dans le Modèle Standard (SM), avec les données du LHC Run-1 (jusqu’à Juillet 2016); la recherche d’un boson d’haute masse A, CP-odd et pseudo-scalar, dans la désintégration dans une paire ZH, avec la désintégration du H en deux quark-b, dans les données du LHC Run-2 (jusqu’à Décembre 2015). Le document est constitué de quatre Chapitres générales et trois Chapitres d’analyse: on donne une description théorétique de la physique du particule, une présentation du LHC et du détecteur ATLAS, un exposé des méthodes statistiques utilisés et des techniques de reconstruction des évènements dans ATLAS. Les Chapitres d’analyse présentent: la recherche des processus VH SM avec les données du Run-1 et du Run-2, dans le canal de désintégration en deux quark-b. En plus on présente la recherche du boson d’haute masse A, avec les données du LHC Run-2. On n’observe pas une mis en évidence du boson de Higgs SM dans ce canal de désintégration, avec une sensibilité de 1.4(0.42) déviations standard pour l’analyse des données du Run-1(Run-2). L’analyse des données du Run-1 obtient la plus hautes sensibilité attendue (2.6 déviations standard) pour ce type de recherche dans un collisionneur hadroniques. L’analyse des données du Run-2 est la première recherche de ce processus a une énergie de 13 TeV. Aucune évidence d’un boson d’haute-mass A est trouvée dans l’analyse des données du Run-2: on donné une interprétation des limites su sa production et désintégration dans le contexte des Two Higgs Double Models.