Thèse soutenue

Adaptation dynamique de données pour la synthèse et le déploiement de protocoles de médiation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emil-Mircea Andriescu
Direction : Valérie Issarny
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 08/02/2016
Etablissement(s) : Paris 6
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut national de recherche en informatique et en automatique (France). Unité de recherche (Rocquencourt, Yvelines ; 1971-2015)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Pierre Sens, Florent Jacquemard, Pierre Guillaume Raverdy
Rapporteurs / Rapporteuses : Khalil Drira, Massimo Tivoli

Résumé

FR  |  
EN

Dans la plupart des systèmes disponibles aujourd'hui l'interopérabilité est fournie comme une capacité statique qui est le résultat d'une intégration conçue manuellement. En conséquence, un nombre important de systèmes fonctionnellement compatibles ne sont pas conçues pour être interopérables. L'objectif de cette thèse est de permettre l'interopérabilité automatisée des protocoles pour les systèmes, services et applications à travers des médiateurs de protocoles synthétisés dynamiquement. Les médiateurs représentent des composants logiciels qui peuvent coordonner les interactions entre deux ou plusieurs systèmes fonctionnellement compatibles, en utilisant les différents moyens de communication (réseaux IP, IPC, la mémoire partagée, etc.). Les médiateurs synthétisés dynamiquement devraient permettre aux applications de s'adapter sans difficulté aux protocoles a priori inconnus, soutiennent l'évolution de ces protocoles tout en contournant les contraintes des systèmes du monde réel, comme celles introduites par la mobilité de l'appareil et des systèmes d'exploitation. Dans cette thèse, nous nous concentrons sur les problèmes de recherche liés à l'automatisation du processus d'adaptation de données dans le cadre de la médiation de protocoles. L'adaptation des données est une étape clé dans la médiation de protocoles qui ne peut pas être résolu indépendamment. Cette dépendance devient visible lorsque les systèmes reposant sur des piles de protocoles complexes doivent être rendus interopérables, malgré les dépendances inter-couche à l'intérieur des données échangées. Il y a la nécessité d'un cadre qui synthétise les médiateurs, tout en tenant compte de l’adaptation de données.