La réécriture du mythe des Atrides dans la tragédie du XVIIIème siècle

par Mona Mejri

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Pierre Frantz et de Moncef Khémiri.

Soutenue le 08-07-2016

à Paris 4 en cotutelle avec l'Université de la Manouba (Tunisie) , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval.

Le jury était composé de Pierre Frantz, Moncef Khémiri, Kameleddine Gaha.


  • Résumé

    Le mythe des Atrides, qui résume à lui seul, toutes les horreurs et toutes les cruautés dont l’homme a pu se rendre coupable – fratricide, régicide, parricide, matricide, infanticide, inceste, cannibalisme, sacrifice humain – et qui a été relativement négligé par la tragédie classique au XVIIe siècle, a connu un essor sans précédent au XVIIIe siècle où une vingtaine de pièces tragiques lui ont été consacrées, sans compter les opéras et les ballets. Mais ce théâtre tragique, en dépit de son immense succès auprès du public au XVIIIe siècle, a pâti par la suite d’un regrettable préjugé auquel le célèbre vers de Victor Hugo - « Sur le Racine mort, le Campistron pullule », n’est pas étranger. Nous élevant contre cette vision réductrice , nous avons voulu par cette étude qui a porté sur huit des œuvres dramatiques les plus significatives qui ont traité des principaux épisodes de la fable antique – allant du crime de Tantale à la vengeance d’Oreste, en passant par le sacrifice d’Iphigénie et le meurtre d’Agamemnon – montrer la spécificité dramatique, morale et philosophique de la tragédie des Lumières qui a été « un laboratoire des formes et des idées » où se sont élaborées à la fois une sensibilité nouvelle, une nouvelle dramaturgie et une nouvelle vision du monde, bien différentes de celles de la tragédie classique.

  • Titre traduit

    The rewriting of the myth of Atrides in the tragedy of the XVIII th century


  • Résumé

    The myth of Atrides, which summarizes to him only, all the horrors and all the cruelties the man of which was able to be guilty - fratricide, regicide, parricide, matricide, infanticide, incest, cannibalism, human sacrifice - and which was relatively neglected by the classic tragedy in the XVIIth century, knew an unprecedented development about the XVIIIth century when about twenty tragic plays were dedicated to him, without counting the operas and the ballets. But this tragic theater, in spite of its immense success with the public in the XVIIIth century, suffered afterward from a regrettable prejudice to which Victor Hugo's famous verse - " On the Racine died, The Campistron swarms "-, is not foreign. Raising us against this reducing vision, we wanted by this study which concerned eight of the most significant dramatic works the significant which handled main episodes of the antique fable - going of the crime of Tantale to Oreste's vengeance, including the sacrifice of Iphigénie and the murder of Agamemnon - to show the dramatic, moral and philosophic specificity of the tragedy of the Lights which was " a laboratory of the forms and the ideas " where developed at the same time a new sensibility, a new dramatic art and a new vision of the world, very different from those classic tragedy.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.