Thèse soutenue

Apprentissages et coopétition au sein des réseaux territorialisés d'innovation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ahlem Zellal
Direction : Serge Vendemini
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 26/11/2016
Etablissement(s) : Paris 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale des sciences économiques et gestion, sciences de l'information et de la communication (Paris)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Martine Pelé, Abdennour Nouiri
Rapporteurs / Rapporteuses : Claude Rochet, Christian Fluhr

Résumé

FR  |  
EN

Le socle de ce travail doctoral est constitué par le résultat d’une recherche antérieure, puisque nous avons réalisé une expérience fort enrichissante, sur l’émergence des projets collaboratifs de recherche et développement, au sein des réseaux d’innovation. Pôles de compétitivité (PDC), clusters et Centre Francilien de l’Innovation, furent, en effet, observés, dans le cadre d’un travail de master. Le principal apport de cette thèse, par rapport à cette précédente réflexion, c’est que nous ne nous sommes pas arrêtée à l’observation des pôles, puisque nous avons été jusqu’aux entreprises porteuses (EP) de projets collaboratifs. Nous ne nous sommes pas, non plus, arrêtée à une analyse descriptive des comportements coopétitifs et d’apprentissage organisationnels, au sein de ces réseaux, puisque nous sommes allée vers une classification de ces comportements, par type et par degré de récurrence. Plus, nous avons eu l’ambition d’en tenter une explication, pour, au final, aboutir à l’élaboration, à partir de ceux qui sont les plus avantageux, d’un modèle de bon fonctionnement des pôles de compétitivité, sans exclure, compte tenu du dégagement d’un certain nombre de recommandations théoriquement justifiées, celle d’un guide de bonnes pratiques, à l’intention des entreprises porteuses de projets de R et D. Nous visons donc, l’optimisation de la qualité du fonctionnement de ces réseaux ainsi que de ces projets collaboratifs de R et D. L’originalité des résultats de cette thèse de doctorat, réside donc dans l’ajout, au document de la thèse, d’un fascicule à part, relié et illustré, en vue, après sa validation par mon jury, de le tirer en 30 exemplaires et de le remettre, en guise de reconnaissance, aux interlocuteurs de notre échantillon de PDC et d’EP, qui, directeurs de pôles, qui directeurs scientifiques, qui chargés de projet, qui chefs de projets, qui Ingénieurs, qui directeurs de recherches, ont bien voulu répondre, lors d’entretiens en face à face, aux 34 questions de 02 guides d’entretiens. Les copieuses données primaires ont été patiemment retranscrites, permettant, de la sorte, la vérification de 05 hypothèses.