Thèse soutenue

Modulation des propriétés des peptides bioactifs : nouveaux développements de la réaction de transfert O-N acylique et dimérisation de peptides non protégés

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aleksandra Kalistratova
Direction : Gilles SubraEmilia Naydenova
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ingénierie Biomoléculaire
Date : Soutenance le 11/01/2016
Etablissement(s) : Montpellier en cotutelle avec Université de technologie chimique et de métallurgie de Sofia (UTCM)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences Chimiques (Montpellier ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut des Biomolécules Max Mousseron (Montpellier)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Gilles Subra, Emilia Naydenova, Ilia Rashkov, Boris Shivachev, Muriel Amblard, Dancho Danalev
Rapporteurs / Rapporteuses : Ilia Rashkov, Boris Shivachev

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

L’intérêt des peptides comme des médicaments potentiels est en constante augmentation. Des stratégies ont été développées pour améliorer la sélectivité, l’activité, et la stabilité des peptides vis-à-vis de la protéolyse. Dans ce mémoire de thèse, deux nouvelles modifications de peptides sont proposées.Dans le premier chapitre, nous présentons une nouvelle application de la réaction de transfert O-N acylique pour la synthèse de peptides agrafés (ou ‘stapled peptides’). L’introduction d’une ‘agrafe’ dans un peptide est un moyen de stabiliser une structure secondaire hélicoïdale en établissant un pont entre les résidus appropriés des chaînes latérales. Dans notre cas, l'agrafe est formée par un O-acyl isodipeptide. La liaison ester peut être convertie en liaison amide par un transfert O-N acylique. Cette stratégie permet une amélioration de la solubilité d’un peptide hydrophobe agrafé, avant son réarrangement à pH neutre.Dans le dernier chapitre, nous avons développé une méthodologie nouvelle pour la dimérisation de peptides non protégés. Cette méthode repose sur la formation de liaisons siloxane entre des peptides hybrides portant chacun un groupement dimethylchlorosilane. Nous avons ainsi dimérisé une séquence dérivée de la protéine p53, impliquée dans l’apoptose. A titre de comparaison, cette même séquence a été dimérisée en utilisant la cycloaddition d’Huisgen entre deux peptides modifiés possédant un azoture ou un alcyne en position N-terminale. Enfin, plusieurs dimères de la séquence du GHRP-6 (growth hormone releasing peptide) ont été synthétisés, avec des bras dimethylhydroxysilane placés à différentes positions. L’homodimérisation a été effectuée dans l'eau à pH neutre.