Thèse soutenue

QTor : Une approche communautaire pour l'évaluation de requêtes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sébastien Dufromentel-Fougerit
Direction : Philippe LamarreFrançois Lesueur
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 09/12/2016
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale en Informatique et Mathématiques de Lyon (Lyon ; 2009-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement opérateur d'inscription : Institut national des sciences appliquées (Lyon ; 1957-....)
Laboratoire : LIRIS - Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'information (Rhône ; 2003-....) - Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information / LIRIS
Equipe de recherche : Base de Données
Jury : Président / Présidente : Abdelkader Hameurlin
Examinateurs / Examinatrices : Philippe Lamarre, François Lesueur, Abdelkader Hameurlin, Bruno Defude, Claudia Roncancio, Hala Skaf
Rapporteurs / Rapporteuses : Abdelkader Hameurlin, Bruno Defude

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur la mise en place d'un système de requêtage sur des flux sous contraintes de capacités. Ce système est porté par ses utilisateurs-trices et basé sur les similitudes entre requêtes. Les relations d'équivalences entre les différentes requêtes permettent de réunir les participants au sein de communautés d'intérêt. Celles-ci forment alors une abstraction permettant de séparer le problème d'organisation du système en plusieurs sous-problèmes plus simples et de taille réduite. Afin de garantir une généricité vis-à-vis du langage, l'organisation repose sur une API simple et modulable. Nous avons ainsi recours au mécanisme de réécritures de requêtes utilisant des vues matérialisées, connu en bases de données, pour déterminer les relations possibles entre les communautés. Le choix entre ces différentes possibilités est ensuite effectué à l'aide d'un modèle de coût paramétrable. Les relations entre communautés sont concrétisées par un échange de ressources entre elles, un participant de l'une venant contribuer à l'autre. Cela permet de s'affranchir des limitations de capacités au niveau abstrait, tout en en tenant hautement compte pour la mise en relation effective des participants. Au sein des communautés, un arbre de diffusion permet à l'ensemble des participants de récupérer les résultats requis. L'approche, mise en œuvre de manière incrémentale, permet une réduction efficace des coûts de calcul et de diffusion (l'optimalité est atteinte, notamment, dans le cas de l'inclusion de requête) pour un coût d'organisation limité et une latence raisonnable. Les expérimentations réalisées ont montré une grande adaptabilité aux variations concernant les requêtes exprimées et les capacités des participants. Le démonstrateur mis en place peut être utilisé à la fois pour des simulations (automatiques ou interactives) et pour un déploiement réel, par une implémentation commune générique vis-à-vis du langage.