Thèse soutenue

Raconter Auschwitz : l’expérience de visite d’un espace mémoriel : le cas d’un voyage scolaire organisé par le Mémorial de la Shoah

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nathanaël Wadbled
Direction : Jacques Walter
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 10/11/2016
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Recherche sur les Médiations (Lorraine) - Centre de Recherche sur les Médiations / CREM
Jury : Président / Présidente : Michael Rinn
Examinateurs / Examinatrices : Béatrice Fleury
Rapporteurs / Rapporteuses : Emmanuelle Danblon

Résumé

FR  |  
EN

Les élèves faisant le voyage dans la journée pour visiter le Musée-Mémorial d’Auschwitz-Birkenau font une expérience particulière à la fois de ce site et de l’événement dont il est la trace. Ils ne se contentent pas de recevoir passivement les informations qui leurs sont donnés, mais les réinvestissent dans leur propre champ d’expérience. Ils l’élaborent à partir des différents élément matériels et des différents informations qui leurs sont donnés sur le site. L’image de l’espace est le moyen par lequel quelque chose est communiqué et le résultat de cette communication. Le compte-rendu de la manière dont un groupe d’élève parle de sa visite quelques semaines plus tard permet d’observer la constitution de cet espace vécu et cette mémoire, lorsque ce qui a été éprouvé se met en mots malgré la difficulté du passage de la perception éprouvée à l’élaboration discursive qui se manifeste dans la plupart des situations d’interlocutions. Chaque moment de la visite est associé à des informations apprises sous forme de notions générales dont ils se rendent compte et de représentations mentales qu’ils imaginent, ainsi qu’à des ressentis. À travers cela, ils prennent conscience du caractère à la fois morbide et empathique de la nature humaine. Il s’agit d’une expérience touristique particulière. Se crée alors une certaine communauté entre ceux qui ont eu cette expérience et la volonté de la transmettre qui est à la fois une exigence civique et un besoin de mettre en mot un vécu intime pour le comprendre. Cependant, dans la mesure où cette transmission engage l’intimité d’un vécu et non des informations historiques, elle ne se fait qu’à des proches perçus comme étant intéressés