Thèse soutenue

Identification de prédicteurs épidémiologiques pour la résistance quantitative : application au pathosystème Tournesol-Phoma

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : André Schwanck
Direction : Laetitia Willocquet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Agrosystèmes, Écosystèmes et Environnement
Date : Soutenance le 09/05/2016
Etablissement(s) : Toulouse, INPT
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : AGroécologie, Innovations, TeRritoires (Castanet-Tolosan, Haute-Garonne ; 2003-....)
Jury : Président / Présidente : Claude de Vallavieille-Pope
Examinateurs / Examinatrices : Laetitia Willocquet, Didier Andrivon, Jean Carlier
Rapporteurs / Rapporteuses : Didier Andrivon, Jean Carlier

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

La maladie de taches noires (TN ; champignon Leptosphaeria lindquistii) est une maladie importante en France. L'étude présentée dans cette thèse fournit des informations utiles sur l’épidémiologie de TN et sur la résistance quantitative du tournesol contre TN. Des expérimentations ont été menées sur petites parcelles au champ, plantes adultes (serre), et plantules (phytotron) pour (1) caractériser la dynamique spatiotemporelle de TN, (2) identifier les traits morphologiques affectant TN via des processus d’esquive de la maladie et en utilisant une procédure standardisée d'évaluation de la maladie, et (3) identifier des prédicteurs de résistance quantitative à TN. Cette étude suggère que (1) TN est associée à des épidémies monocycliques dans le sud ouest de la France, (2) les niveaux faibles de TN sont associés à des plantes ayant un grand nombre de feuilles vertes et de de grande taille, et (3) des prédicteurs de résistance quantitative à BS peuvent être identifiés expérimentalement.