Thèse soutenue

Caractérisation et rôle de l’empan visuo-attentionnel chez les lecteurs arabophones adultes et enfants (experts et dyslexiques développementales)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Faris Haroon Rasheed Awadh
Direction : Sylviane Valdois
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences cognitives, psychologie et neurocognition
Date : Soutenance le 21/03/2016
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble ; 1995-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de psychologie et neurocognition (Grenoble ; Chambery ; 1996?-....)
Jury : Président / Présidente : Marie-Line Bosse
Examinateurs / Examinatrices : Marie-Josèphe Tainturier
Rapporteurs / Rapporteuses : Yves Chaix, Ahmed Omar Touhami Ahami

Résumé

FR  |  
EN

RésuméL’objectif général de cette thèse était d’étudier les capacités d’empan visuo-attentionnel (VA) des lecteurs arabophones. Les recherches ont montré que l’empan VA module le traitement visuel des séquences de lettres et joue à ce titre un rôle important en lecture experte, tel que modélisé dans le cadre du modèle multitraces de lecture experte (Ans, Carbonnel et Valdois, 1998). Il a également été montré que l'empan VA joue un rôle dans l’acquisition de la lecture et qu’une réduction de l’empan VA explique certaines formes de dyslexies développementales. Néanmoins, les études menées jusqu’ici se sont limitées aux langues européennes. Il s’agissait donc d’évaluer la pertinence du concept d’empan VA dans une langue de structure très différente, comme l’arabe. Deux questions principales ont été abordées : la première (Etude 1) portait sur une éventuelle modulation des capacités d’empan VA selon la langue ; elle a été menée chez des lecteurs experts. La seconde (Etude 2) visait à évaluer l’implication de l’empan VA dans les troubles de l’apprentissage de la lecture. Dans l’étude 1, nous avons comparé les performances d’empan VA chez des adultes de langue française, espagnole et arabe. Nous montrons notamment que les capacités d’empan VA sont plus limitées chez les arabophones que chez les français ou les hispanophones. La taille de l’empan VA n’est pas modulée par la transparence de la langue mais pourrait varier selon les contraintes de traitement des mots (traitement parallèle pour le français et l’espagnol mais traitement privilégié de la racine morphologique pour l’arabe). L’étude 2 a porté sur des enfants arabophones de 4ème et 5ème année, bons et mauvais lecteurs, qui ont été soumis à des épreuves de lecture, de conscience phonologique et d’empan VA. Nous montrons que les capacités d’empan VA contribuent à expliquer les performances en lecture de mots et de texte, voyellé et non voyellé, indépendamment des capacités phonologiques des enfants. Comme dans les langues européennes, un sous-groupe d’enfants mauvais lecteurs présente un trouble isolé de l’empan VA. Par contre, la proportion d’enfants présentant un trouble de l’empan VA, isolé ou pas, est beaucoup plus importante que dans les études précédentes portant sur les langues européennes. Ces résultats devraient conduire à proposer de nouveaux outils de diagnostic et de remédiation des troubles d'apprentissage de la lecture chez les lecteurs arabophones. Ils ont également des implications potentielles sur les méthodes d’enseignement de la lecture en langue arabe.